Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

17 février, 2016

Mammouth-graphie

Classé dans : 2016,Liens,Life,Tristes,Un peu de moi... — galatea @ 17:48

3

 

 

 

leur bla, bla, bla au téléphone
presque infini
et les couloirs d’un bâtiment
sans bruissements
sans ombre de vie

pn se surprend que tu as vécu
que toi aussi
dans quelque lieu
de cette planète
tu as souri, mangé..donné
tressé des fils, des filaments
des relations
et que tes chants harmonisés
sont lueur , espoir
d’un autre corps
d’un tas d’amis

la plaque esquiche
une fois, trois fois
tu es un mammouth en extinction
on se surprend
que tu es vivant

les bla, bla, bla
du simple causer
et toi qui file
un noeud qui pousse
et devient larmes
vague qui lèche, qui te soulage
devant la mer…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

12 février, 2016

La Luce del Silenzio

Classé dans : 2016,Amore,In italiano,Les autres,Life,Un peu de moi... — galatea @ 15:23

th

 

 

 

e quando la notte

bussa ai miei occhi

chiedo alla luce un gran silenzio

rigeneratore

e al mattino

non sempre è facile sapere subito

come trovarmi

tutta la notte veglio i miei sogni

poi li nascondo

per evitare che il nuovo giorno

me li ricopra di realtà

 

 

******

et quand la nuit frôle mes yeux

c’est à la lumière que je demande

un long silence

purificateur

mais le matin

n’est pas si simple pouvoir comprendre

où me chercher

toute la nuit

je veille mes rêves

puis je les cache

pour éviter

qu’un nouvel jour

vienne les habiller de réalité

 

q

10 février, 2016

Le Ciel ? un Plafond !

Classé dans : 2016,Amore,Les autres,Liens,Life,Un peu de moi... — galatea @ 19:06

Il ne faut pas oublier que l’obsession des femmes
(plus généralement des femelles)
est justement de tout faire pour plaire aux mâles,
et pour cela elles savent
justement entretenir leur obsession.



et je croyais …qu’on avait fini
d’être arrivées sur la plaine douce
que le momentum était parfait
que les montagnes…
c’était bannies
et que notre souffle
aucune vague pouvait étouffer
sans nos permis

j’avais oublié
que je suis femme
être en chemin
sur une route encore longue
et ses virages
pas bien connus

j’avais oublié
que l’ennemi
c’est encore l’humain
celui qui a omis
que la nature nous a fait deux
ou même quatre
sans interdits
mais que chacun se récompense
sans être soumis

le ciel est bas
presque un lourd sol
et sur nos têtes est suspendu
mais le jour viendra
de l’ouverture sans maîtres des senses
sera le temps du vrai amour
sans plus plafond
à ciel ouvert

les consentants
ont leurs contrats
pour tous les autres
je signe simple:
de la tendresse
tonnes d’envies
et le plaisir- pur- partagé
sans être esclaves d’un homme creux

Image de prévisualisation YouTube

Hi, I am a slut

Classé dans : 2016,Erotique,Life,Tristes,Un peu de moi... — galatea @ 16:09
Image de prévisualisation YouTube

4 février, 2016

Portraits Métynomiques

th

3 février, 2016

E’ tardi ?

Classé dans : 2016,Les autres,Life,Un peu de moi... — galatea @ 18:49

dfd813fe

L’anello chiude il foro delle ansie

e, sotto , il pozzo si dilata

Ho rastrellato tra bave e strane voglie

il futile barocco  e il senso del corrotto

Che fare quando sei zattera

ma sola in mezzo al mare ?

Affogo…

ma l’acqua è solo musica

che penetra tra le onde

e con un po’ di luce

di voglia di lottare

afferro una speranza

e torno alla mia  riva

alla terra di azzurro, fango e fuoco

all’isola dei forse…domani si vedrà

 

 

 

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

1 février, 2016

Lassie reine… Pour une femme qui a du chien.

Classé dans : 2016,Amicizia,Les amis poètes,Les autres,Liens,Life,Un peu de moi... — galatea @ 11:34

pivet01

Lassie reine… Pour une femme qui a du chien.
Ishtar
Date de l’envoi : 2016-01-31 14:44:49



Je n’ai pas l’intention
De t’écrire un poème,
Les rimes, c’est pour l’amour
Ou les grandes tristesses

Les mots que j’utilise
Tu les connais si bien
Et parfois mieux que moi.,
C’est con, mais c’est comme ça.

Il y a des rencontres
Qui se font l’air de rien
Sans même qu’on calcule
Et qui nous font du bien.

Elles durent un moment,
Autant que nécessaires
S’ancrent dans la durée.
Ou partent avec le vent.

Nous n’aurions jamais pu
Nous rencontrer, enfants,
Trop de choses nous séparent,
Le milieu et les ans.

Mais les années passant
En curieuses du monde
On accueille les autres
Tout en les observant.

Et je t’ai observée,
Comme toi, semble t-il…
Un intérêt mutuel,
Un soupçon de méfiance…

De la compréhension
Et beaucoup d’autres choses
Qui arrivent comme ça
Quand on ne cherche pas.

Tu ne me liras pas
Sans doute jusqu’au bout ;
Tu n’aimes pas quand c’est long,
Enfin… je me comprends…

Ma douce amie tu es
Jolie comme un bonbon,
Je t’apprécie autant
Que le cidre breton.


Ce texte est la propriété de Ishtar Tous droits réservés 
©
Visitez La Passion des Poèmes - http://www.lapassiondespoemes.com

29 janvier, 2016

Plate-forme

Classé dans : 2016,Amicizia,Amore,Les autres,Life,Un peu de moi... — galatea @ 19:37

 

 

 

 

12552737_191468374539685_8592641172640064451_n

 

Le cours d’Arabe et le parcours pour Compostella
demeurent là
sur l’étagère des rêves à perdre
un coin à l’ombre de cette maison mange-soleil

La plate-forme des plans à suivre
souvent glissante, bascule quand
un imprévu, un coup de vie
vient rappeler
que de nos plans nous sommes juste
les grands rêveurs et que l’O.K
des fois arrive

mais d’autres fois il vient   nié

Quand le matin semble sourire
quand je reçois imputs-à-vivre
belles attentions sans vide à rendre
moi j’y dépose toutes mes envies

Mais chaque jour je dois le feindre
l’affabuler pour me faire offrir
encore une chance de préserver
mes souvenirs, ce court présent
et les acteurs de mon futur

Ma plate-forme riche , garnie
je ne sais plus comment la voir
place des fantômes, de quelque échec
ou laboratoire
pour encore faire et,  un rêve doux savoir nourrir

 

Image de prévisualisation YouTube

26 janvier, 2016

Still or the Endlesss Dream

Ainsi…

rien de plus, ni un brin de moins

figez  l’instant

sur l’ecran du jour !

 

 

peinture_onirique_6

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Dans un milieu de circonstances

pendues surtout à l’arbre d’hier

fourrées d’amer

saisonnées de fatigue

la déception doit s’écarter:

l’amour avance !

C’est le miroir qui nous révèle

l’ombre fugitive

des peurs battues

et l’écoeurement à jamais banni

L’arbre de la vie

bourgeonne et sans miracles

il va fleurir ,

le même amour encore et encore

 

 

20 janvier, 2016

Una giornata particolare

Classé dans : 2016,Les autres,Les classiques,Liens,Life,Un peu de moi... — galatea @ 17:18
Image de prévisualisation YouTube

 

Tout est ordinaire

ce 20 janvier froid et nuageux

 

J’affiche aux murs

mes maintes espoirs

mes brins d’union

mes offres aux dieux

du monde virtuel

 

Tout est ordinaire

meme le loup qui me cotoie

il a perdu l’esprit d’antan

ou il se maquille comme un ami ?

 

Tout est ordinaire  ce jour d’hiver

le froid qui pique

l’envie de croire

 

1...34567...20
 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons