Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

10 février, 2016

Hi, I am a slut

Classé dans : 2016,Erotique,Life,Tristes,Un peu de moi... — galatea @ 16:09
Image de prévisualisation YouTube

23 janvier, 2016

Un titre à cas

Classé dans : 2016,Amicizia,Amore,Les autres,Life,Tristes — galatea @ 15:26

 

81730

 

 

Le seau à vers déborde encore

écume d’ humeurs , vécu noyé

dans l’habitude

dans le devoir toujours impérieux

Sais-tu survivre, voir vraiment vivre

comme une *Jazeera

coupant tes liens, tranchant ton aide ?

Et alors les lunes

et toutes leurs phases

peuvent passer et revenir

et nous restons

cloués à ce sol

le cou tordu pour trop admirer

mais à la distance d’années lumières

 

 

 

14 janvier, 2016

Lunga vista, poche illusioni

Classé dans : 2016,In italiano,Tristes — galatea @ 14:15

13507_10206449723184118_1592853848745969245_n

 

 

 

Le notti sanno illuminare

dando le chiavi di un giorno strano

mostrando bene

dell’uomo avido i suoi appetiti

 

E allora resta

la solita certezza:

prendere o lasciare

l’istante sublime

e il suo corteo di  » monnezza  »

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

12 janvier, 2016

La candid(e)(r)ature

Classé dans : 2016,Life,Tristes — galatea @ 12:17

19927_734019463398527_7590052874735640717_n

Les raccourcis prolongent l’attente
les clairs annonces brûlent ton âme …

A trop montrer on perd aussi notre mystère
et toi, belle qui ose
sans le comprendre
tu te transformes
mais juste en « chose »

Veux-tu nourrir l’homme railleur
le mitrailleur de grandes promesses
vagabond accompli
qui sait fuir
quand l’attention et la dévotion
sont la prémisse ?

Mais joue encore
ta vie de pétale à la chasse du vent
des ombres chinoises
seront le don d’un grand future
sans la présence d’un vrai aimant

 

30 décembre, 2015

Choisir …et vivre !

Classé dans : Les autres,Life,Non classé,Tristes,Un peu de moi... — galatea @ 13:16

12072807_10153675936773130_3582655387978321154_n

 

 

Les titres arrivent

parfaits

même nombreux

mais c’est la vie

le jour à vivre qui semble fuir

laissant mon être

comme sur le seuil

en attendant l’arrêt du temps

plein de promesses

qui me consigne sans plus d’excuses

mes rêves garnis

des rubans du réel

et de la chance de les goûter

 

 

Tanti titoli, per istanti poetici
perfetti
numerosi
ma è la vita
il giorno da vivere
che sembra sfuggire
lasciandomi
quasi sulla soglia
ad aspettare il fermarsi del tempo
pieno di promesse
che mi consegni
senza altre scuse
i miei sogni ornati
dai nastri del reale
e della chance di assaporarli

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

22 décembre, 2015

Smoky the princess

Classé dans : 2015,Tristes — galatea @ 11:40

Sembrava un pacco grigio
un dono di Natale
avvolto in nastro rosa
invece era Smoky …
straziata da due violente ruote…

Davvero non vorrei del lutto e del dolore

vestirmi con l’alloro

ci sono e assai tremende

tragedie senza fine

e tunnel dove il buio è sempre permanente

eppure… anche un felino

dall’aria misteriosa

dall’essere elegante

può farti ricordare

che vivere è un vero dondolare

tra rive dell’incanto

e l’orrido burrone

dell’uomo cieco e devastatore

165512_495798098965_6410564_n

19 novembre, 2015

Business as Usual

Classé dans : 2015,Autunno,Life,Tristes — galatea @ 18:19

images (2)

L’adrenalina della pietas 

scorre oramai solo nei fiumi

residuo inquinante di una solidarietà da selfie

colorato per l’occasione

 

Ora è business as usual

 

I sorpresi dalla falciatrice ideologica e brutale

saranno il dolore permanente di pochi

noi riapriamo le nostre vite all’indifferenza

e continueremo ad assillarci

per le nostre pance

e quell’Avere che non crea mai

comprensione o conoscenza

Image de prévisualisation YouTube

16 novembre, 2015

Les « Sans Poèsie »- I Senza Poesia

Classé dans : 2015,Amore,Les autres,Liens,Life,Tristes — galatea @ 16:05

 

is3

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Intanto che…

ci rinfreschiamo il look

con  charme alla francese

sul nostro selfie chic

chiudiamo noncuranti

ancora e poi… sempre

la porta a tutti quelli

che mai avranno accesso

ai nostri strani cuori

commossi parolai

che vogliono sconfiggere

il Mostro

l’Uomo orrore

creato da questa Umanità

 

Noi siamo divisi, resi diversi

tra il  troppo e il null’avere

da chi nelle scacchiere

ha sempre il gioco facile

e impone a degli ignari

o poveri abbagliati

un viver come schiavi

per troppo desiderare

o nulla poter vivere

 

Intanto che…

si orchestra

un’onda di giustizia

altrove  altri finiscono…

la loro apparizione sul filo della vita

di esseri invisibili, di « Sans-la-poesie »

 

 

e la versione francese…

 

Pendant que…
nous rafraîchissons le look
mettant du charme français
à notre selfie plus chic
claquons sans insouciance
encore et toujours
la porte à tous ceux qui
n’auront jamais accès
à cœurs si étranges
à ces phraseurs engagés
qui veulent anéantir
le Monstre
l’Homme horreur
crée par cette Humanité


Nous divisés, polarisés
entre le trop et le rien avoir
par les joueurs du grand échiquier
qui imposent à des oublieux
ou pauvres éblouis
le vivre comme esclaves
du trop vouloir
ou sans la dignité
d’humains avec un demain

Pendant que…
on orchestre
une vague de justice
ailleurs d’autres tombent
poussés avec violence du fil de la vie
ils sont les Autres, êtres invisibles
des « Sans-la- poésie »

A toutes les victimes de la folie humaine et à leurs proches.

 

15 novembre, 2015

Comincio con me stessa…

Classé dans : 2015,Amicizia,Amore,Les autres,Life,Non classé,Tristes — galatea @ 12:17

12196287_10208125184629830_1576291202212769794_n

 

 

12243451_10208195133782300_5725946010589899637_n (1)

26 août, 2015

Le Jack Russell de la voisine

Classé dans : 2015,In italiano,Les autres,Life,Tristes,Un peu de moi... — galatea @ 22:39

2c7df2abe28d65ec444cd404f78a8e53

 

Le Jack Russell de la voisine
derrière la grille cache -soucis
pleure la nuit:
aimé un jour
oublié à jamais
son désespoir goupille bien mon insomnie

Et moi, j’écoute
des hommes vieillis le sobre silence
de ce hameau en extinction
géré, habité
par colonies de chats nourris
et bandes de chiens gentils et sereins

Les portes fermées tiennent à l’abri
tous les secrets de ma jeunesse
et l’éclosion de vies amies
éliminées ou englouties dans les roulis
de terres lointaines
ou dans le piège
de surplus barrières
entre nos racines et le monde entier

Le Jack Russell de la voisine
derrière la grille montre-soucis
pleure la nuit:
il aimerait la compagnie
mais comme moi
doit passer les heures

Mais quand la brise de la vallée
revient souffler
la nuit alors remplit les vides
et fait oublier les manques obliques
et la chaleur

12345...9
 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons