Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

25 juillet, 2011

Levante

Classé dans : Amore,Life — galatea @ 5:16

Image de prévisualisation YouTubePur , chaud, enivrant
Impétueux
Vient souffler le bon vent de levant
Ses nouvelles chansons
Tout autour du hameau

Son haleine sent la mer
D’oliviers , d’origan , d’orangers
Et ses notes il module
Comme désirs
Irréfrénables
Adoucis, recouverts de pudeur
Pour les rendre acceptables

 

Il me pousse, me caresse
Fait voler vers le haut
Mes cheveux, soulève jupon et blouse
Deux carrés de coton
Voiles gonflées sous le vent qui
Emportent mes pensées
Font jaillir mes envies

Il murmure, séduisant
Il insiste, se calme
Il reprend vigoureux
Son confus psalmodier
Dans un jeu de lumière
Et les verts se font jaunes
Ou plus tendres, printaniers
Les grandes paumes
Du figuier
Dansent frénétiquement
Et puis lentes
Oscillent comme abeilles
D’un mobile
Et quand
Impatient
Il oublie son contrôle
Sa suave partition
Dans l’amas
Je m’allonge pour encore
Profiter de sa force
De sa véhémence primitive
Et alors, moi tranquille
Je reprends
Mes chimères, mes rêves
De femme ivre un peu oisive
Bercée encore par mon doux vent
Mon Eole émouvant

20 juillet, 2011

Sud…

Classé dans : Les autres,Life — galatea @ 16:58

Sud... dans Les autres castig10

 

Sud…
Des yeux grands ,noirs
Vidés d’espoir
Allures lentes
Des gens qui sont toujours en attente
Voitures rouillées, moteurs roboants*
Tant mouvement qui crée impatience
Ma terre…
Collines arides
Villages dépeuplés
Un monde vieilli qui a perdu le jeune aide
Visages endurcis
Ridés de déception
Sourires éteints qui désirent le miracle

Trinacrie…
Ruelles étroites
Encombrées de voitures
Et aux fenêtres de la lave noire
Les rouges façades offrent de la couleur
Comme de pastèque qu’on voudrait goûter

Sicanie…
Histoire flottante
Sous nos pas distraits
Echos célèbres dans nos traits , dans nos voix
Regards fiévreux
Qui racontent le passage
D’autres cultures et de maintes outrages

Sicile…
Maquis tenaces de résistance
Sang nouveau qui s’oppose aux tyrans
Aux tueurs brutes de son âme antique
Aux exploiteurs ignorants et aveugles
De sa beauté , de sa dignité

île du soleil
Un ciel azur et une mer bleue profonde
Une nature sauvage , belle, émouvante
Dont les parfums et les couleurs
Font un mariage qui
occulte et ignore
Des Siciliens les gestes abrutis
Et laisse voire encore un paradis

*Sonores

 

Sud…
occhi grandi e neri
a volte vuoti di speranza
passi sempre più lenti
per quell’ ‘eterna attesa
auto arrugginite e motori roboanti
movimento perpetuo fatto solo d’ impazienza

La mia terra …
colline brulle e borghi spopolati
un vecchio mondo che ha spezzato
il suo futuro e ha disseminato
altrove le giovani speranze
volti induriti
delusioni rugose
sorrisi spenti in attesa di un qualcosa

Trinacria …
strade strette
soffocate d’ automobili
finestre di lava nera
facciate rosse , piene di colore
quasi un’anguria da mangiare all’ombra

Sicania …
storia galleggiante
sotto i nostri distratti passi
celebri echi nei nostri tratti , nella nostra voce
occhi febbricitanti
che raccontano il passaggio
altre culture e tanti oltraggi

Sicilia …
macchia spinosa di ostinata resistenza
sangue nuovo che si oppone ai tiranni
agli assassini della sua anima antica
ai sui stessi figli sfruttatori ignoranti e ciechi
incapaci di vederlaincapaci di custodirla

Isola del Sole
se azzurro è il tuo cielo e il mare blu profondo
selvaggia è la natura
sposata controvoglia
con chi ancora spesso ignora
che qui tra le tue foglie
la lava e troppe spoglie
si cela un paradiso

 

 

 

23 juin, 2011

Eton Bridge

Classé dans : Amore,Life — galatea @ 19:08

Eton Bridge dans Amore windso10 

 Image de prévisualisation YouTube

Le bouclier d’or lance ses flammes 

Et la Tamise devient miroir 

D’un ciel de  cendre 

Quand le grand jaune 

Se glisse à l’ouest parmi 

Les arbres et le vol des corbeaux 

L’eau qui tremule 

Coule sous le pont 

Semble  inviter 

Pour faire une pause 

Prendre un pinceau 

Et le tout dessiner 

Des cignes se groupent 

Sur le fleuve calme 

Et les tourists flanent etourdis 

Moi, je reprends ma toile des charmes 

Et j’ y ’ajoute  perles encroustées

D’une douce langueur 

Loin, quelque part , je sais. il y a 

Un coeur qui vibre et qui sculpte 

Ses mots 

Dans l’air qui vibre 

Au coucher du soleil 

J’entends sa voix 

Et son chant d’amour

  23 giugno 2011

22 juin, 2011

Retour à Windsor 1

Classé dans : Life — galatea @ 16:45

Retour à Windsor 1 dans Life dewong10 

Image de prévisualisation YouTube 

A’ l’aube je sors

Gouter le silence

D’un monde endormi

 Sur l’herbe mouillée

Mes pas semblent lourds

Ils  pressent et écrasent

Les gouttes trop pleines

D’une grasse rosée

 La brise encore cool

Et la brume soyeuse

Me font frissonner

Me font rappeler

Mes étés windsoriens

Et ma tasse de thé

Habitude fidèle

Réchauffe mes mains

Et mes rêves d’hier

Je suis revenue avide d’émotions

Transformée

Mais heureuse

Enrichie, épanouie

Je n’ai rien à regretter

Et les ans ici passés

Je peux dire maintenant

Ont bati

Ma douce vie d’aujourd’hui

Windsor 22/6/2011

 

19 juin, 2011

Demain , tu sais , Albion m’attend

Classé dans : Amore,Life — galatea @ 5:47

 Demain , tu sais , Albion m'attend dans Amore 10777410

Image de prévisualisation YouTube 

Demain, tu sais

Je vais quitter ce plat pays
Pour faire retour
Là où les nuages courent  joyeux
Malgré le ciel souvent habillé
De sombre grisaille
Et de pluie argentée

Demain, tu sais
Je vais revoir
L’île que j’aime tant et ses collines
Arrondies et belles
Au vert qui danse
Quand  le souffle du vent
Frôle sensuel leurs douces pentes

Demain sera
Un retour chez moi
Là ,où j’aimais
Chaque jour m’inventer
Une vie nouvelle pour moi et mes chers

Demain,  tu verras
Sur mon visage le sourire éclater
Car je reprends
Le vieux sentier où notre amour
Béni et complet , brillait sincère

12 juin, 2011

Au coucher de mes jours

Classé dans : Life — galatea @ 15:45

Au coucher de mes jours dans Life 16412710 

Image de prévisualisation YouTube

Comme noires fourmies
Décorées d’un plein vide
Et au son de l’entrain
Passent , défilent une fois seulement
Mes moments d’existence
Toutes mes heures accordées

Au coucher de mes jours
Elle tombent
Elles chutent
Dans l’oubli silencieuses
Et en vain je médite de carrer mon cercle
Dessiner ma vie
La rendre oeuvre parfaite

Des nuances présences
Laissent un voile
Un espoir
Une couleur transparence
Qui harmonise mon tableau
Mais il me reste dans les mains
Incomplète et imparfaite
Une envie de saisir de la vie la beauté
Et l’ivresse de le dire

7 juin, 2011

Aspettando l’estate ….di allora

Classé dans : In italiano,Les autres,Life — galatea @ 12:41

Aspettando l'estate ....di allora dans In italiano 05wist10 

 Image de prévisualisation YouTube

Braccia  bianche esili e nude

Gli zoccoletti ai piedi

E le sere stellate

Piene di libertà

Ogni estate che tornava

Era un’attesa esaudita e sembrava infinita

Immutabile e bella

Con i giochi tra amici

E le ingenue complicità

Tra il profumo di glicine e il rumore dell’acqua

Nel canale in discesa

Che scorreva fragorosa tutto l’anno senza posa

Noi bambini felici

 Spensierati  fringuelli , eravamo come  fratelli

Eravamo sognatori  e senza troppi grilli

Figli di un villaggio nascosto

Tra ulivi e aranceti

Ai piedi delle alte colline

Lungo il fiume d’argento

Isolato e lontano dal mondo

Con l’odore  di fieno

E di gelsomino bianco

Che odoravan le nostre serate

Animate solamente da gioiose risate

Poi

 All’improvviso

Tutto precipito’

Una corsa accelerata

Ha accorciato le estati

Rotto le notre vite

Disperso le nostre voci

E i nostri occhi

Più   tristi e più annebbiati

 Vedono già  approssimarsi la  prossima fermata

E la lunga estate che oramai è quasi tramontata

2 juin, 2011

Hamzeh, l’enfant martyre syrien

Classé dans : Les autres,Life,Tristes — galatea @ 17:18

 Image de prévisualisation YouTube

Hamzeh, l’enfant martyre syrien

 

 

Les bleus d’un corps
D’enfant meurtri
Qui jamais plus reverra
Le ciel

Son cri, son defi
De jeune opprimé
Fut suffoqué
Par la violence , atroce brutale
Et les horreurs qu’il a subi
Par la police de son pays natale
Sont une honte , une indignité
Pour l’humanité entière

Mon coeur écoute
Le chant amer d’autres coeurs
En peine , souffrants
Ils ont un lien , comme une chaîne
Dont les boucles brûlantes
Sont des mensonges
Qui tuent de l’homme
L’ecrin precieux:
Sa confiance
Dans les autres hommes

La vidéo de l’enfant , disponible, est vraiment impossible pour moi à voir…

25 mars, 2011

Autours d’un Macchu Picchu sicilien

Classé dans : Les autres,Life — galatea @ 10:54

Autours d'un   Macchu Picchu sicilien dans Les autres 16719010 

Image de prévisualisation YouTube 

Le 21 mars d’il y a longtemps tu es née

là haut

sur les collines que j’aime tant

Un Macchu Picchu sicilien

ses monts avaient

les flancs raides et des torrents

En hiver la neige couvrait ses cimes

et au printemps un vent farouche

pliait les plantes ,faisait crier

les cerisiers et les iris mauves

Comme un balcon fleuri et élégant

devant la maison

il y avait un mur de pierres jaunes

et toi rêveuse

petite fille qui voulait connaître le monde

regardais

les soirs de lune pleine

les voiles qui là bas , au fond

sur la belle mer

flânaient lentes

*****

Il 21 marzo di tanto tempo fa

tu sei nata lassù

su quelle colline che io amo tanto

Un Macchu Picchu siciliano

dai  monti ripidi e tanti torrenti

L’inverno imbiancava le sue cime

e il vento di primavera inclemente

piegare le piante

e faceva soffrire gli iris blu e i ciliegi in fiore

Come un balcone fiorito e elegante

davanti alla casa

c’era un muro di pietre d’arenaria

e tu sognante guardavi

nelle sere di luna piena

le vele che, laggiù in fondo

sul bel mare scivolavano lente.

 

A ma mère, née le 21 marzo

 

5 février, 2011

A l’Est au Sud …n’importe où

Classé dans : Les autres,Life — galatea @ 23:52

 Image de prévisualisation YouTube

 

A l’ouest au Sud , n’importe où… 

 

Et  puis arrivent 

Les jours brouillard 

Noeuds et vielles peurs

 

 Pale nature de leur  loueur

 Adieux beaux mots! 

Adieux nobles ressentis ! 

 

 Par l’Avenue Du Grand beau dire 

Ils ont été imprisonnés 

 

 Anciennes blessures 

Nouveaux orgueils supernourris 

 

 Envahissent les esprits 

Ils n’ecoutent plus 

l’echo amicale de notre egal 

 

 Couvre ses oreilles de prejudices et absurdes regles 

N’entendent plus 

La douce Melodie qui berce nous tous

Et  nous fait une seule race 

 Hic  et Nunc

Elle embrasse la vie
en souligne ses passages
comme pas d’une danse
aux rythmes et musiques
qui engagent la foule
elle seule, ou un autre
mais…
quelque part , bien caché
elle sent fort et clair
une senteur d’incomplet
un désir vrai, profond
de trouver l’embrasure,
la bonne clé
du mystère, son essence toute entière
de ses jours d’existence
qui ne sont presque jamais
le reflet d’une vie trop rêvée.
C’est une sorte d’impuissance
une vitre épaisse et lourde,
qui sépare mais fait voir
ce que donne vibration
se sentir hic et nunc*,
dans ce monde de projection

galatea belga

16 maggio 2010

 

1...2526272829
 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons