Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

8 octobre, 2010

Amour des galbes

Classé dans : Les autres — galatea @ 13:04

Dans la brume soudaine
d’un matin de mai
j’aperçois ton regard
d’une tristesse infinie

Qu’est ce qu’il se passe mon amie?

Toi qui face , toute seule
à tant de peines et absences
ta constance , ta résistance
tu les a supportées
mais pour qui et pourquoi ?

Ton amour , abnégation
ont failli, t’ont trahie

L’amour se nourrit
de beaux galbes et insouciances

A’ Veerle 3 mai 2010

 

7 octobre, 2010

Débris d’humanité

Classé dans : Les autres — galatea @ 11:24

La guerre emmène des hommes
Loin
De leurs maisons, de leurs nations
La pauvreté devant leurs yeux
Dévastation
La seule, continue décoration
Parmi montagnes de poussiéreux débris
Un petit chien
Regarde , boit, montre un sourire
C’est un moment de vie normal
Un merveilleux instant banal
Qui rend beau et ramène du charme
Au lieu où la vie n’a plus rien d’humain

Afghanistan
Un des Pays qui languissent et souffrent
Au nom de Dieu
Des injustices qui durent et montrent
Comment les hommes peuvent mentir
Et leur humanité anéantir
Car ils ont oublié ou jamais su
Le vrai pourquoi de notre vie.

5 octobre, 2010

M’amèr

Classé dans : Les autres — galatea @ 22:25

M’amer,

Ma mère
l’origine de ma vie, de mes émotions,
Ma première vision du monde
Un cordon ombilical
encore nourrissant
qui passe du venin putréfiant

Ma mère
je l’ai trahie mille fois
avec ma distance réelle et puis
aussi émotionnelle
et toute ma froidure que je réserve
seulement pour elle

Ma mère,
mon lien primaire avec la vie,
resté toujours le moins compris

Ma mère,
ma faillite la plus totale et la plus amère

Ma mère,
un cri long et profond

Ma mère
ses peurs, ses obsessions,
sa solitude ancienne et
son envie de vivre,
sa faim de connaître si proche de la mienne

Ma mère
que j’ai coupé, déchiré et
mille fois, cruellement, ignoré

Ma mère
celle qui
n’a su, pu me passer une foi,
la confiance que j’ai volé
dans tous les cœurs que j’ai rapproché

Ma mère,
la seule cible impossible
que je n’aie su centrer

Ma mère,
mon insoluble
énigme à moi

Ma mère,
la bulle rassurante
de lumière envoûtante
que je recherche dans la création entière,
encore et encore,
comme une enfant

Ma mère,
la tendresse bannie

Ma mère,
l’amour confiant,
total et absolu,
que je n’ai jamais reçu.

La note bleu

Classé dans : Les autres,Tristes — galatea @ 22:07

La note bleu dans Les autres blueplanet 

Image de prévisualisation YouTube 

dans la majestueuse symphonie de l’univers

un instant s’évanouit
sans écho
absorbé, capturé, annulé
sublimé?
Et pourtant ici, dans la boule bleue
qui tourne sans cesse
un creux, une fracture vient de se former
laissant flambeaux d’émotions
qui s’amenuisent
à chaque retour du jour
Nous regardons pétris
ce puissant invisible
qui nous efface

Nous
les notes, les accords d’une page
des instants sublimes
registrés
comme un rien
traversant l’infini

A Bartolo, 4 maggio 2010

1...2021222324
 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons