Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

  • Accueil
  • > Le coin des amis: Rimeur-Nomade

20 janvier, 2011

A ma muse nocturne

Classé dans : Amicizia,Le coin des amis: Rimeur-Nomade — galatea @ 15:12

  A ma muse nocturne

A ma muse nocturne dans Amicizia xin24060319173887512283

Visiteuse nocturne
Aux discrètes faveurs
si ardemment convoitée
Rarement apprivoisée

Ce soir tu t’es glissée
telle une amante voluptueuse
Dans l’antre retirée
De mes rêves alanguis

 m’arrachant à mon cocon
d’hibernant désillusionné.
De tes ardeurs folâtres
tu ranimas le verbe assoupi

Ton soupir un zéphyr
Tes caresses, une ivresse
Tes étreintes une complainte
Ta rage un orage

Muse rebelle
Surprise par l’aube intruse
Furtivement tu désertas
Mon corps en effervescence

De notre hyménée frénétique
Envolée transcendante
Mon coeur en transe répandait
Tes fragrances poétiques

Rimeur – Nomade

http://rimeur.centerblog.net/

 

La femelle au molosse

 Par une nuit sereine
Sous une lune pleine
Deux pauvres chiens errants
trottinaient dans les champs
se plaignant en sourdine
de misère intestine
« Ventre affamé n’a point d’oreille, mais beaucoup de flair! »
Au bord d’un bois à pins
Leur parvinrent soudain
Les effluves troublantes
D’une femelle brûlante
Gambadant mollement
Haletant bruyamment
-Quelle foulée canine !
-Quelle grâce coquine !
S’exclama le premier
S’extasia le dernier
« Qui s’accouple dîne mais de chair ! »
Jappant tels des démons
Le duo vagabond
Serrèrent en douceur
La femelle en chaleurs
Qui semblait ignorer
L’assaut des affamés.
C’est alors qu’un molosse
Au grognement féroce
Apparut au devant
Ses longs crocs menaçant
« Voilà le commencement de la fin ! »
Affolées, les deux bêtes
Ne pouvant tenir tête
Rebroussèrent chemin
Se figeant au lointain.
La femelle au molosse
Rejoignit son colosse
Qui la prit dans les bois
Apaiser ses émois.
Nos deux chiens en carence
Reprirent leur errance.
Entraînés par l’instinct
Et leur destin de chien

26/1/2011

Brahim… merci pour ce poème un peu amer…mais  tout rythmé et plein d’ironie, Ce délicieux loufoque  ne manque pas d’attention au petit détail…..comme d’habitude

Bisous

lilia

 

Au cimitière des rêves

115930206828576525b2tom dans Le coin des amis: Rimeur-Nomade 

 

Aux obsèques du rêve éteint subitement
Le deuil déchire un coeur atteint cruellement
Tout en larmes de feu, miné par cette perte
Il fait ses adieux à ce défunt inerte

 

L’âme désemparée, en soif d’éternité
Préférant un exil dans la sérénité
Déserta l’atmosphère âcre du cimetière
Loin du cher disparu gisant dans la poussière

Le Temps s’était figé comme un corps pétrifié
L’air répandit des maux aux échos amplifiés
La Parque convoitait un coeur las mais rêveur

Aujourd’hui je médite au pied de vieux tombeaux
Sur les rêves portés jadis tels des flambeaux
Sur tous les désirs fous, nourris avec ferveur

10-09-2010

http://rimeur.centerblog.net/

Merci BRAHIM…pour me donner la possibilitè de lire ton poème chez moi aussi.Celui-ci est le premier que j’ai lu de toi et qui m’a fait décovrir ta belle sensibilite de …Rimeur! :)

Merci

et à plus…

bises

lilia 

hawkinslouisweldenlesph

La quête chimérique
 

Les pieds ancrés dans le Sud
Il scrute le Nord
Aux éclats flavescents
Le mirage est sa boussole
Il avance dans le tourbillon
Eclairé par l’étincelle de survie
Fuyant la mort la misère l’oppression

Cœur desséché
Ame en exil
Rêves en cendres
Il est le vagabond mortifié
En quête de l’ univers magnifié
Est-il un eldorado
Dans le meilleur des mondes ?

Trêve d’utopies
cingle le vent.
Partout l’humain est asservi
Le malheur l’horreur
Endeuillent la Terre
l’injustice la cruauté
saignent les cœurs.

 

Mais le voyageur en transe
porté par le souffle de l’instinct
Est ivre de surdité.
Fouetté par le passé
Accablé par le présent
Obsédé par le futur
Il se traîne vers son eldorado

http://rimeur.centerblog.net/

 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons