Accueil 2018 Sans aucune souffrance

Sans aucune souffrance

0
0
49

Image de prévisualisation YouTube

Image may contain: ocean, sky, mountain, outdoor, nature and water

 

Je m’oublie souvent et

sans aucune souffrance
mais vous suivre encore
reste mon plaisir.

Puisque une vie sereine
est aussi absence
je me cache un peu
je deviens plus rare.

C’est la remembrance
de nos mots tressés
qui me fait ravir
et me donne le souffle
pour mes longues journées.

C’est le temps venu
de remercier « beaucoup « 
cette vie incroyable et vous tous aussi
mes amis « inconnus ».

Je m’oublie souvent
et je perds rien
car- ici- j’ai tout:
chaude accueillance
pour mes mots hybrides
amitié sincère pour moi, Lilia
qui aime se nommer galatéa belga.

 

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

        Temps rélatif   Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Stanotte eri bella

      E ti ho sognata… con un insolito cappello nero e dei vestiti troppo seri e sc…
  • Chante… ou pas

            Le froid et le chaud se sont mélangés et les longues racines d…
  • Mi piaceva volare

    Lo scirocco catanese scorre lungo i viali alberati e il sole fisso di un giugno senza ince…
Charger d'autres articles liés
  • Stanotte eri bella

      E ti ho sognata… con un insolito cappello nero e dei vestiti troppo seri e sc…
  • Chante… ou pas

            Le froid et le chaud se sont mélangés et les longues racines d…
  • Mi piaceva volare

    Lo scirocco catanese scorre lungo i viali alberati e il sole fisso di un giugno senza ince…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Decostruzioni

    E non vorrei dimenticarti. Raccolgo tutto per non farti sparire e indosso anche le tue par…
  • Così mi pare

        Vadano dove vogliono tutti questi giorni. Le loro ossa, reticolo di tristezz…
  • Quell’urlo ancora ignoto.

      Non conosco la tempesta che mi sdradica. Sono onde furiose, accanite strappaterra, …
Charger d'autres écrits dans 2018

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Deux gouttes lourdes de douceur

  Un ciel grève de saison Les tonnerres qui se forment Là à est sur la mer Du brouillard a…