Accueil 2017 Solitudes et encens

Solitudes et encens

0
0
1

Risultati immagini per civita bagnoregio

Chaque fois on participe à un funeral, ici dans la vallée, et surtout dans ce coin où j’habite, on a la sensation que le monde est en train de finir.

Ma vision collective de la vie, me fait rejour autant que souffrir chaque fois des modifications arrivent aux gens que je fréquente.

Ce que je viens d’écrire en effet est assez faux.

Ici on respire le même air, on passe devant les mêmes collines, et, peut être, on regarde la même ligne bleue au fond de la vallée, pour le reste chacun de nous vit sa vie inconnue aux autres et influencées par des contacts qui habitent ailleurs, en ville, à Catane, à Taormina ou partout dans un monde fragmenté et si different comme dans mon cas .

Au funeral de Mme Sarina, il n’y avait pas de jeunes.
Ils ne participent plus, sauf si un parent est malheureusement passé ou est mort un jeune à cause d’un accident de voiture.

Les jeunes vivent leur longue jeunesse, souvent aidés pars leurs parents ou leurs grands-parents.

Ils ont les mêmes habitudes de boire de la vodka et fumer ou utiliser Internet ou leur Iphone comme tous les autres jeunes .
Iils détestent se retrouver dialoguer avec les adultes qui ont leurs volés leur futur et le plaisir de grandir.

Fuir, Fuir, possibilement à Londres est le rêve normal.
Des fois, les plus audacieux, croient vouloir vivre en Espagne, car c’est plus simple pour la langue, le climat

Personne ici se marie plus.
On voit des couples, formées il y a dix, quinze ans, mais les filles ont peur d’avoir un enfant, leurs compagnons préfèrent rester les sujets adorés d’une femme toujours appétissante, assez en forme et libre de sortir avec leurs amis.

Quand on se retrouve à un funeral, le seul rituel qui nous voit encore réunis comme communauté, on a la sensation d’un être une masse assez homogène de rugueux qui vont se passer le témoin dans quelques mois, année ?

Nos regards, presque éteints, montrent une insatisfaction différente pour chacun de nous mais égalitaire qui nous imbibe et nous passe le marque de M……i avec des racines inoubliables, mais en même temps des sans patrie, car tout ce qui nous aidait merveilleusement, à etre groupe humain qui savait vivre ensemble est désormais fini.

Désolée pour ce petit texte informe et sans une vraie logique.
Je n’ai plus le temps pour écrire dans une langue étrangère.
Tout autour de moi semble m’inspirer l’écriture, la poésie, mais, en même temps, tout semble éroder mes réflexions ou simplement quelques instants de magnifique solitude.

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

        Temps rélatif   Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Tutte le mattine del mio mondo

    La geografia dei miei affanni cambia ogni giorno e prende un nuovo viso. E’ nella  s…
  • Hey Joe

  • Molto meglio senza il tuo bene

    Maggio già scende e la stagione delle utopie torna nell’alveo dei  sogni sospesi. Le…
Charger d'autres articles liés
  • Tutte le mattine del mio mondo

    La geografia dei miei affanni cambia ogni giorno e prende un nuovo viso. E’ nella  s…
  • Hey Joe

  • Molto meglio senza il tuo bene

    Maggio già scende e la stagione delle utopie torna nell’alveo dei  sogni sospesi. Le…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Si tu es là, j’ai encore une histoire.

           L’invictus m’offre son invitation et je repars avec ma D…
  • Blue moon

  • C’est moi ?

              Le vent nettoyeur  fait envoler les  feuilles dorées de…
Charger d'autres écrits dans 2017

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Quelques rides, là au coin de nos yeux -San Valentino -

  Quelques rides au coin De nos yeux Et la peau de nos mains Qui a perdu sa blancheur imma…