Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2016

29 juillet, 2016

Remords / Regrets

Classé dans : 2016,Citazioni G. B. — galatea @ 21:06

Image de prévisualisation YouTubeAvez-vous noté le shifting progressif, le déplacement sans obstacles de l’expression émotionnelle du remord vers le besoin d’éviter, comme la peste, des regrets ?
Avec l’excuse que le remord a le trait de la culpabilité et d’un auto-ressentiment d’origine chrétienne, on fuit tous cet état pour ne pas se sauvegarder sous les feuillages des regrets.. En effet, moins on a de regrets et plus on nourrit notre merveilleux, triomphant ego.
galatea belga 

24 juillet, 2016

LA CONCIERGE DE L’ÂME Plilippe La Rue -Odin

Classé dans : 2016,Les amis poètes — galatea @ 9:06

LA CONCIERGE DE L’ÂME

Boîte aux lettres de la rue Högbersgatan, immeuble 9 comme un sou parfois saoûlt d’écus Sobieski. Elle est proche du Johan Helmich Romans Park, à satiété de la littérature française.

Quelques jours de vacances sont les bienvenues pour Odin. C’est la concierge de l’âme qui dépose les caricatures personnelles et caractérielles cachetées à l’intérieur des lettres. Wilma Strömblad, 75 ballets d’ancienne danseuse étoile, intercale les C3 et les C7 momifiées par la grève postale. Parfois, C4 à la suite que je retrouve sous ma porte d’entrée. Mais aujourd’hui, C2 458 x 648 mm qui s’est…Wiki sait?

Bref, j’ai pénétré un doigt dans la fente déjà bien élargie afin de l’harponiser. En effet, la lettre y est peu engagée. Je l’agite, l’empoigne par les flancs puis la farfouille d’un doigté exemplaire. Wilma Strömblad aurait été turlupinée si elle m’avait miré, voir Miró ou Rémi mais elle aime les clairs en r’ût. Heureusement, j’exécute quelques positions qui pourraient paraître polissonnes. Mais, est-elle débridée cette lettre? Décalotter son âme en corps jusqu’au pied, déshabiller les colles alanguies en place de Bob l’éponge.

Non, je souhaite tâtonner, déchiffrer ses envies et dégarnir son alphabet. Bah, les préliminaires ne doivent pas en être sous-estimés.

Cafetière n°2: y acclimater cinq cuillerées de café et une pointe de cannelle avec 1/2 litre d’eau pure. J’imbrique Sisley imaginations sont éveillés, mon esprit. Ainsi déculottée, la lettre est impatiente, les lettres et les lèvres aussi d’ailleurs, d’y murmurer les cachotières confidences enfermées. Quelle clandestinité enchaîne t’elle? Est-elle hypocrite, et taciturne dans les coulisses des révélations?

L’odeur du café emplit l’appartement. Une cuillerée de miel de thym étain l’amertume. Je vais embobiner mes pensées à fricoter les chrysanthèmes écrits. Wilma, concierge de l’âme est satisfaite. L’éveil d’un être Stockholmien est en cours…

20 juillet, 2016

Lessico e grammatica

Classé dans : 2016,Citazioni G. B. — galatea @ 16:19

Lessico e grammatica dans 2016

Amo gli incontri che rivoluzionano il mio lessico ma lasciano la mia grammatica e sintassi intatte

J’adore les rencontres qui modifient mon vocabulaire mais laissent intactes ma grammaire et ma syntaxe


galatea belga

 

Image de prévisualisation YouTube

18 juillet, 2016

José Russotti

Classé dans : 2016,Amicizia,Gli amici poeti italiani — galatea @ 9:47

 

José Russotti dans 2016

 

Chiuso e ingabbiato
in una morsa cedevole
di lacerante desolazione
il rammarico s’infrange
sulle sponde aride dell’Halys.
Addosso una zattera
di dita intrecciate
ripercorre la traccia
di un amore intensamente
voluto, ambito…
E, in un turbinio amaro
di delicate apprensioni,
fasciato di bianco cotone,
si chiede ancora
stordito e confuso,
ciò che sarà di noi,
involto nell’incertezza
accigliata
di un probabile
domani.

J. Russotti

 

Del tuo tenue sapido effluvio

Invano provai a fermarti
nell’arido deserto di zolle
d’un turbolento ponente
sotto un velo sfocato di pallida luna
nel vano stipato d’un flebile lamento
Invano invocai il tuo amore
ma tu scappavi lontana
a cavallo di una costellazione di stelle
nell’assoluta deriva del silenzio.
Tuttora stipato e solo
in una manciata di greve dolore
bocciolo di rara cicuta
t’inseguo e ti rincorro nell’affanno
sulle rive dell’Alcantara in piena
o nei cieli immensi d’azzurro
di quest’isola assolata mai invernale
nei lunghi meriggi d’agosto
in un letto inondato di sudore
e del tuo tenue sapido effluvio.

José Russotti 21 luglio 2016

 

Frugare

Nomino il tuo nome
ogni sera, quando le stelle
s’incontrano con la luna
e il sole segue la linea del tramonto.
Quando io ho un vuoto dentro
e magari fuori, di lacerante dominio.
Ti nomino sulla soglia del cuore
ma la tua voce mi sembra lontana,
oltre le cime appena ombreggiate,
dove gli uccelli non s’incontrano mai.
Qual è il mio ardire
se rovisto nei cassetti del silenzio
o sulle nevi vergini di Malabotta?
Qual è il mio ardire se temo l’infinito vago?
E se si sollevasse la nebbia di siero
può durare ancora questa storia?
Può durare il tuo respiro
dentro il mio respiro?
I tuoi occhi dentro i miei occhi?
Nei nostri corpi avvinghiati?
Sarà tutto come prima?
Sarà di disarmante candore?
Ah! Potessero le mie mani
entrare nel tuo petto colmo di pianto
e frugare, frugare, frugare…

©J. Russotti 24/7/2016

Cachés ou effacés ?

Classé dans : 2016,Amore,Non classé,Tristes,Un peu de moi... — galatea @ 8:19
Cachés ou effacés ? dans 2016
Dans chaque pièce
des bouquets de silence
répandent leur parfum
tue mots
Et notre chambre
est la plage des alignements
verticaux
parfaits
Quelque chat fait
répétition
de tendresses ignorées
L’été survole la maison
laissant tomber
envies de bouches riantes
et vagues de jeunesse

16 juillet, 2016

Elliott Smith

Classé dans : 2016 — galatea @ 10:54
Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

14 juillet, 2016

Esprit libre

Classé dans : 2016,Citazioni G. B. — galatea @ 15:57

Image de prévisualisation YouTube

Qui suis-je ?
Un esprit libre qui ne voudrais jamais oublier l’Autre.

galatea belga

7 juillet, 2016

Un pensiero stretto

Classé dans : 2016,Amicizia,Amore — galatea @ 21:21
Image de prévisualisation YouTube

 

 

Trop rond, trop parfait
ce moment n’offre pas un point d’arrêt
se livrant sur les ailes
de la brise du soir

Trop subtil, carrément invisible
il envahit de mon être 
l’impossible
et c’est la musique d’un été anémique
qui reprend les rênes
me plongeant 
dans l’envie pour cette vie
dans le bleu sans soucis

6 juillet, 2016

Le club de femmes Alpha

Classé dans : 2016,Amicizia,Les autres,Life — galatea @ 17:59

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Et je vois…
tes paupières alourdies
par tes rêves forcés
ponctuellement tous brisés
par les lois naturelles

Ton sourire imparfait
retient
quoique un fil incertain
la douceur d’une fille
si gourmande de la vie
et les boucles encore brunes
prennent un air trop rebelle
pour une lady pas de fer

Tes épaules
minces
étroites
font tomber les scrupules
sans l’ennui d’une trace
et pourtant
tu te gènes
ou peut être tu en pleure
car le cercle magique
de la cour imitative
est seulement une loupe sans pitié
de ta vie qui te semble si ratée.

4 juillet, 2016

Dinner for one

Classé dans : 2016 — galatea @ 15:09
Image de prévisualisation YouTube
12
 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons