Accueil 2015 2016 Mammouth-graphie

Mammouth-graphie

2
0
49

3

 

 

 

leur bla, bla, bla au téléphone
presque infini
et les couloirs d’un bâtiment
sans bruissements
sans ombre de vie

pn se surprend que tu as vécu
que toi aussi
dans quelque lieu
de cette planète
tu as souri, mangé..donné
tressé des fils, des filaments
des relations
et que tes chants harmonisés
sont lueur , espoir
d’un autre corps
d’un tas d’amis

la plaque esquiche
une fois, trois fois
tu es un mammouth en extinction
on se surprend
que tu es vivant

les bla, bla, bla
du simple causer
et toi qui file
un noeud qui pousse
et devient larmes
vague qui lèche, qui te soulage
devant la mer…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

        Temps rélatif   Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Stonecutters

      Sur le nuage coule de miel, inattendu. Sont-ils des anges les autres autour? Ansi surpri…
  • Peniténce ou un’autre voie

        Te demandes-tu jour après jour qui a bâti ce long silence qui a coupé notre …
  • A Monica, Pascale, Serafina e…Vera e a tutte le altre

    A tutte le mie splendide amiche incontrate a ogni tappa della mia vita, voglio dire grazie…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par galatea
  • Quelle corde dell’Ego

      E lo chiamano cancro. Folle, denso di rancore. Grande nodo da sciogliere senza mani…
  • Last Christmas …Ciao Michael !

    Ricordi, ricordi quando bastava uno sguardo per cambiare d’umore e immaginavi quasi …
  • Leur Nuit est toujours sans Étoiles

    Affligée par une paresse de modification en pire je me balance entre les jours. Tout le ma…
Charger d'autres écrits dans 2016

2 Commentaires

  1. lionperdu

    17 février, 2016 à 21:31

    Je trouve votre blog, que j’ai découvert aujourd’hui, très intéressant;parfois émouvant, parfois hilarique. Je vois l’âme d’une artiste.

    Dernière publication sur Lion perdu : Aboiement

  2. galatea

    20 février, 2016 à 15:57

    Merci Lionperdu pour votre très gentil passage :-) Mon blog est un peu difficile à trouver mais vous avez réussi !

    Bon weekend
    galatea

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’ombre de l’oiseau de Plaie Baque

  Tôt, je voyageai seul, par les mondes promis, Sous mon plumage blanc, la solitude b…