Accueil 2015 Les Seins de la Certitude

Les Seins de la Certitude

0
0
119

louvre-buste-femme -ariane

 

Écrire, publier sur un site , signifie aussi monter
sur la tribune d’un Speaker’s Corner virtuel et dire ses betises…sans honte.
g.b.

Dans la baignoire l’eau arrive presque au bord et les îlots de mousse se concentrent autour du corps de la petite fille, qui sourit mais a aussi l’air un peu effrayée.
L’eau forme des cercles et des ombres sur les seins bronzés de la maman, mais le sein gauche, visiblement plus petit, sort complètement de l’eau et rend la photo certainement non publiable sur facebook.
C’etait le temps des ans du froid aux pieds la nuit et des deux seins différemment excitables.
Elle ne se souvient plus si son érotisme partiel, appartient aussi à d’autres femmes.

Depuis longtemps, elle vit une sorte d’exile de la communication et ses conversations, confiances au féminin sont devenues improbables, voir impossibles.

La fin des comparaisons et des discussions sur les derrières* , les ventres , les épaules ou les seins a mis un drap sur son corps aussi, un tissu léger de mystère et elle est comme est , sans angoisses sur son look , ni orgueil mal placé.

Et pourtant ses seins, en silence, se sont modifiés.

Peut être pour accomplir une mission d’accueillance et de pacification.
Dans un ménage entre les roches noires de la différence de sensibilité et de difficulté de retour au dialogue, ils ont fait une montée ripide dans l’echelle des mesures.
Leur forme est devenue plus grande.
On pourrait affirmer que ses seins sont la certification non contestable d’un ADN têtu qui refuse le vieillissement de cellules et de l’elasticitè des tissus , de la peau.

La superbe beauté d’un sein harmonieux rend heureuse qui le promène parmi les regards des hommes, mais aussi la femme dont il représente un atout primaire.

Avoir des seins “ sensuels “ est comme avoir une garantie en plus pour une vie amoureuse moins périlleuse.
Mais, peut être…il faut aussi a la capacité de l’arroser avec de bon sens coquin et la soutenir avec la ressource nommée –resilience- qui permet de survivre et de s’epanouir ….sans constamment compter sur Mr l’Autre.

Quand les ans s’empilent, sans pitié, les seins sont là pour rappeler une bonne santé, pour faire jouer avec eux , pour ressentir fort et clair le primordial qui est encore en nous et qui nous demande de faire continuer notre espèce, avec le bonus d’un formidable choc neuronale qui bipasse anchilosités, rancoeurs et le peur d’une vie en solitude dans quelques caves de cette planète.

Certains seins semblent refuser les amants.

Ils n’aiment pas les attentions hâtives , détestent l’imprevisibilitè de la touche doucement attachante, possessive ou son absence prolongée.
Ils peuvent devenir, alors, vindicatifs, se transformer en centre, secondaire, de charme poissonneux, en visible ostentation de pouvoir féminin menaçant l’abandon , l’utilisation tout court du mâle, car la femme sait être féline sans remords et choquante ridiculisatrice de l’homme victime de son propre sexe si facilement convoité.

Les seins fermes et doux, en même temps, ne demandent pas d’être trop montrés, exhibés : ils sont.
Ils prennent leur place d’honneur , n’importe la saison ou la profondeur du décolleté car ils peuvent toujours être bien visibles et pesés par le coup d’oeil, tout naturel, du mâle ainsi que de celui beaucoup plus prolongé et x-rayé de femmes à l’ orgueil mammaire excessif ou lissement porteuses de tétons tristes dans leur manque de chair.

Dans notre monde en évolution, souvent modificateur de notre animalité de fond, les seins en général , les beaux seins naturels in primis, peuvent créer un pont, une connexion directe entre l’homme et la femme, souvent perdus derrière des modelés de beauté punitifs ou presque moqueurs , ultra gonflés des points d’attractions de la femme,

Encore un regard nostalgique à la photo d’un autre septembre, disparus dans les replis d’une vie parsemée d’enchantements… et les seins ? Ils sont, plus qu’avant , certitude pour le regard amoureux d’un homme, rassurante attraction visuelle, olfactive , tactile, sans incompréhensions, pour des conversations enrichies de mots ou… juste de désir.

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • E poi… i nodi

      Ci sarà sempre qualcosa di non detto troveremo sempre un muro che è incrollabile. D…
  • Quasi un filo di fumo

      Non è certo fumo di plastica no, non  è davvero   fumo nocivo ma solo segno di un f…
  • Li conosco e li amo

    Ho ancora dentro le narici l’odore umido di cooked beef per gatti amati, per cani pr…
Charger d'autres articles liés
  • E poi… i nodi

      Ci sarà sempre qualcosa di non detto troveremo sempre un muro che è incrollabile. D…
  • Quasi un filo di fumo

      Non è certo fumo di plastica no, non  è davvero   fumo nocivo ma solo segno di un f…
  • Li conosco e li amo

    Ho ancora dentro le narici l’odore umido di cooked beef per gatti amati, per cani pr…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Sortir de ce puits

          Mentre cerco di blindare una malinconia ormai troppo matura cadono fr…
  • Smoky the princess

    Sembrava un pacco grigio un dono di Natale avvolto in nastro rosa invece era Smoky ……
  • Le reve trahi-nouvelles

            …
Charger d'autres écrits dans 2015

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Niente caffé !

  Costantemente in ebollizione la voglia di vivere incrosta i bordi e crea una nausea…