Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2015

27 septembre, 2015

Le poéme temple de l’individu

Classé dans : Citazioni G. B. — galatea @ 21:58

12019942_846911178763028_6218783999825614938_n

William Shakespeare :
«La poésie est cette musique que tout homme porte en soi.»

 

Lire un poème est un peu comme entrer dans le temple plus intime d’un individu : on peut y trouver des effluves envoûtantes, la senteur de naphtaline ou se sentir caressé par les brises de l’éternité.
Chaque poète absorbe selon ses lois et préférences le monde et le restitue avec ses mots.
galatea belga

24 septembre, 2015

Le Coin de la Poésie

Classé dans : 2015,Amicizia,Amore,Life — galatea @ 11:21

 

10933871_10152708427098226_6272336691407032968_n

 

 

 

Derrière les coins de ta tristesse
tu peux me voir
fidèle ombre
qui ouvre ses bras
à chaque doute, à chaque instant de désarroi

Derrière le masque de l’allégresse
tu peux entrevoir
la nymphe amie
dont le regard ne quitte jamais
ni tes empreintes, ni tes envols

Nos vies parcourent
le même sentier: long, tortueux
en compagnie de la beauté
de la poésie
et… des soucis des autres humains

 

 

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

22 septembre, 2015

Harvest

Classé dans : 2015,Amore,Les autres,Liens,Life — galatea @ 16:32

4282087_fruits_rouges_110x70cm_2009

 

 

Les jolis pots de confiture
bruns, dorés
rouges, même aubergine
sont tous rangés
dans le coin sombre de la cuisine
vitrés billets farcis d’attentions
par mes amies , mes nouvelles voisines
et moi , avare
je retiens tout
je fais conserves de mélancolie
de muets sanglots
de mes adieux

Ma soeur Dickinson reprend sa place
Neil résonne comme autrefois
et je fragmente
ma tristesse de mère
comme j’ appris à l’âge d’Elle
pour retrouver un fil pour vivre
un fil de lumière.

20 septembre, 2015

Afghanistan…

Classé dans : Non classé — galatea @ 12:15
Image de prévisualisation YouTube

 

 

Bulgaria

 

18 septembre, 2015

Liens & Links

Classé dans : 2015,Amicizia,Amore,Les autres,Life — galatea @ 20:58

12038176_1491089287853143_6418162824376634117_n

La montagne

Classé dans : 2015,Life — galatea @ 17:15

14 septembre, 2015

Pourtours

Classé dans : 2015,Amore,Les autres,Life — galatea @ 21:00

72683_404451233024200_1933383671_n

 

 

Nous sommes tous le bord de l’ame
pourtour opaque
d’un presque dieu
dont le pouvoir demeure immense
car nous avons de la raison
perdu l’aisance

Nous sommes tous la nonchalance désabusée
de quelque dieu
le presque rien d’un autre coeur
et malgré tout laissons germer
l’illusions sotte d’avoir un jour
un peu d’amour

 

 

Image de prévisualisation YouTube

12 septembre, 2015

Tout se tient

Classé dans : 2015,Citazioni G. B. — galatea @ 10:15

1001106_634161389936178_28876859_n

 

Pour vivre avec les autres parait que c’est indispensable de nourrir constamment notre sens de responsabilité et de le manifester dans nos actes.

Si pour vaincre le marathon il faut s’entraîner constamment, pour devenir habitants socialisés de la communauté Terre il faut essayer de suivre de principes communs .
Quand qui fait partie de nos vies n’est plus ni autrui ni prochain la morale, élégamment chassée par la porte de notre volonté , rentre comme injustice ou juste bassesse, corruption , dégradation par les fenêtres de nos vies.

galatea belga et assez …sicilienne 

9 septembre, 2015

Les vœux de la veille. Hubix-Jeee

Classé dans : 2015,Les autres,Life — galatea @ 17:18
Les vœux de la veille.
Hubix-Jeee
Date de l’envoi : 2015-09-09 10:01:55

Au bout de la corde qui pend
Traîne ma pensée d’être oublié
Fouillé par la tendre féminité
Qui nie connaître le feu obscur

Demeure la raison imprécise
Des gestes qui restent en surface -
Longtemps j’ai cherché à revenir
À puiser la force dans l’orgueil

Vouloir ainsi tenir à des mensonges
Quelle cruauté d’acerbes résolutions
J’aurai pu encore toucher ta main
Qui glisserai trop habilement
Sur le velours de ma peau dorée

Sans ce serment vindicatif
De rester calme entre les affres
J’entends la mer s’éterniser
Aux confins des rêveries sidérales
Là où se cachent les âmes égarées
Au noroit de leur métamorphose
Pour à nouveau danser entre elles

J’arriverai peut-être à sourire
Aux vœux de l’air reluisant -
Dans un cœur aux lettres d’or
Dort une harpe aux cordes de chair

J’aime serrer ton corps métabolique
Un papillon de papier d’étamine -
Tu ris, tu mords et naît la source
Où je bois dans tes yeux lumineux

À genoux au soleil pianotant
Je vois ton ombre précipice
Se faufiler entre les arbres d’acier
Écorchant la douceur de tes bras
À la poudre qui étincelle la nuit

Je cours pour saisir ton ventre ouvert
Libéré des secrets des blessures -
Du vent et des parfums d’éternité
Tes cheveux des étoiles s’effilochent
Et tombent dans un ruisseau triste
Là où tu tremblais sans cri

Devant un lac des rideaux perlent
Les oiseaux d’un futur viscéral
D’une aventure à la saison plaintive
Entre la goutte évasive la sculpture
Cette volonté tenace cette vivante trace

Sur un mur contre ton dos transi
Des empreintes aux puits démesurés -
Déracinée – aux baisers interdits

J’aurai voulu – hier – naître de toi.

Hubix.

8 septembre, 2015

The Last Waltz Caravan -Van Morrison

Classé dans : 2015 — galatea @ 18:42

12
 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons