Accueil 2015 Tous ces rêves qui traînent…

Tous ces rêves qui traînent…

1
0
71

 

 

olgakomova

 

 

 

Encore en pause
sur le bord de l’hiver
sous la pluie de janvier
et les feuilles vertes grises
des anciens oliviers

Dans les os
des aiguilles de froid
l’ombre des inquiétudes
et un frisson d’envie
un’audace insistance d’un ailleurs rêvé

Une blanche fourrure
d’un hermine lumineux
chauffe coeur de doux mots
me ravive , me gâte
et j’avance joyeuse
dame d’un quotidien
où les rêves d’ autrefois
se réincarnent en séquence
au galop de l’infini

 

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

        Temps rélatif   Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Quattro stracci – Guccini

  • Quel giorno bianco…

      A ogni tappa imbarco solitudine. Le credenziali ben falsificate mostrano logore il …
  • Hui Feng

                        Tocco anche qui,  co…
Charger d'autres articles liés
  • Quattro stracci – Guccini

  • Quel giorno bianco…

      A ogni tappa imbarco solitudine. Le credenziali ben falsificate mostrano logore il …
  • Hui Feng

                        Tocco anche qui,  co…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Smoky the princess

    Sembrava un pacco grigio un dono di Natale avvolto in nastro rosa invece era Smoky ……
  • Le reve trahi-nouvelles

            …
  • Little Wing

Charger d'autres écrits dans 2015

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ginestre

  La façade rouge pastèque Des  montants en lave bleue noire Les  genêts qui embaument  l’…