Accueil 2014 Automne sur le Détroit

Automne sur le Détroit

1
0
9

 

tmr_centenario2

 

 

Les courbes des nuages
sont des géants menaçants
sur les monts de la Calabre

Bouille doucement
la mer Ionienne
lac de vin d’octobre
sous le souffle fatigué
d’Eolo de retour chez soi

Morgana absente
Roger, tout seul l’implore
regardant l’horizon
quand le soir ce jour clore

La version originelle est en français…

Le curve delle nuvole
sono giganti minacciosi
sui monti della Calabria

Ribolle dolcemente il mare Ionio
lago di vino d’ottobre
sotto il soffio stanco
di Eolo di ritorno verso casa

Morgana assente
il suo Ruggero
troppo solo, l’implora
guardando pensieroso l’orizzonte
quando la sera il giorno scolora

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

        Temps rélatif   Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • train de vie

  • Lueurs de la nuit

    …et les nuits sont des nids larges couvoirs de feuilles envies tendres branches souvenirs …
  • With a little help from…

        Avez- vous noté que -souvent- ceux qui aiment se specialiser dans la proposi…
Charger d'autres articles liés
  • train de vie

  • Lueurs de la nuit

    …et les nuits sont des nids larges couvoirs de feuilles envies tendres branches souvenirs …
  • With a little help from…

        Avez- vous noté que -souvent- ceux qui aiment se specialiser dans la proposi…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Nearer my God , to Thee

  • Visage

    Quand l’un est l’autre Porte franchie, à peine un grincement, la voie est libr…
  • Head Hunter-De la part de Mark

    Les fêtes enfin dans le tiroir, on peut commencer à réfléchir. Les semaines passées ont ét…
Charger d'autres écrits dans 2014

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mon ahi-ku

                    Je ris si peu… j’imm…