Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

28 avril, 2014

Vous l’écrire

Classé dans : Les autres — galatea @ 22:29

Vous L’écrire…

 

 

Elle rêvait d’amour et d’ordinaire

De ces histoires transcendantes…

Qui dévêtiraient son coeur et sa terre

De leurs doigts aux passions ardentes

 

Elle écrivait l’amour pleine de grâce

Et le goût de l’éternité quelque part,

Le vœu immortel d’une longue trace

L’émotion sublime du risque au hasard

 

Elle t’écrivait le jour et ses pluies

Gorgeant son pull de ton ciel gris…

D’un temps brouillon où rien ne se lit

Excepté l’âme de ton regard incompris

 

Elle t’écrivait sans rime ni tenue

L’incandescence de ses lettres

N’ayant pour flamme et pour vue

Qu’une pensée te faisant naître…

 

Lilania- la passion des poemes

27 avril, 2014

Requête

Classé dans : 2014,Amicizia,Brevi,Un peu de moi... — galatea @ 22:28
On me demande
De la poésie au sucre
Des vers nuages
Des pensées cerfs-volants
Et une invitation à l’ivresse…
Mais moi, je ne suis
Qu’une pauvre poétesse
Dont les mots s’effilochent
Et le coeur brouille trop

 

21 avril, 2014

Solo un cono di luce

Classé dans : 2014,Amore,In italiano,Les autres,Life,Un peu de moi... — galatea @ 18:22

 

 

Sono un soffio, una brezza

quasi senza legami

un frusciare tra i rami

un passare nella via

una dimenticanza

Vivo ad occhi socchiusi

adattando il respiro

intorno ai muri del mondo

alle trame dell’altro

alle sue espansioni

vere spire dell’Io

Sono spesso negli anfratti

dove un raggio di luce

evidenzia   un instante

e mi inebria di vita

10 avril, 2014

L’ancien écho dans les mots du futur

Classé dans : 2014,Les autres,Printemps — galatea @ 19:52

Nos printemps d’antan et leurs blanches promesses…
Toi et moi nous avons dans nos souvenirs les traces de l’ivresse de notre enfance, des nos frissons pour notre futur imaginé, voulu, aux éclats de feux d’artifices sans fin.
Notre rencontre… gentille, humble, sincère.

La créativité étant le fil conducteur entre nos âmes autant que l’envie de donner et de comprendre notre intime nous a permis de nous rapprocher sans rien demander ou programmer.
Pour une fois j’aime imaginer pour créer un rêve, un refuge enchanté pour retrouver le désir de danser encore à la vie, à l’amitié, à la joie de la rencontre et du partage pur et naturel.

Soudainement Borgloon, le village flamand et ses cerisiers fleuris revient devant mes yeux. Des larmes coulent pour la joie d’un miracle qui se renouvelle et qui émeut à chaque printemps…
Je voudrais entrer, main dans la main avec toi dans le jardin japonais de Kurosawa et là, ressentir sur nos yeux, nos joues, nos bouches les caresses des pétales, la pluie de fleurs de cerisiers, neige parfumée, fantasmagorique, vitale, consolatrice.

La scène du film s’évanouit, la glycine de la tonnelle dans mon jardin, prend sa place, je t’invite ici, dans ce coin où je cultive mon amour pour le monde et pour ce qui me ressemble ou me donne la grâce d’être lue et comprise.

A’ Raga

4 aprile 2014

 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons