Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

17 février, 2013

Le club de la cambrure

Classé dans : Journal,Les autres,Life,Loufoque,Un peu de moi... — galatea @ 15:42

Le club de la cambrure dans Journal 392498_383876055018002_47265136_n-212x300

Chacun sort de ses démons ou de sa maladie selon sa nature et son inspiration…
Moi, je sors d’un long tunnel de la cortisone avec mon loufoque sérieux…qui rime juste à ma vision de la femme et de l’ homme.

 

L’ami poete Hisaka me pardonnera, j’espère , pour m’avoir inspiré ces vers..

Notre point d’attache
Est un pôle mineur
Situé à trois quarts de notre hauteur

Et nous grimpons mais juste peu
pour ressentir l’ivresse sublime
De nos balades si dominantes
Si excitantes de belles tantes

Nous planons bas
Pour effleures tortues dunes
De mâles souriants
Ayant le monde dans une femme

*Nos-main’s habiles
Nous perpétuons la race des * billes
Qui roulent , se mouillent
Sans un vrai but sauf le plaisir
De l’homme chef de la tribu

Que nous croyons pouvoir gérer
Grâce à la ligne de notre cambrure

 

Demain, peut être, nous ouvrirons
Les yeux pour enfin comprendre
Que de notre jeu la performance
Doit avoir des règles bien sur joyeuses
Mais qui nos font utiliser
Aussi le reste de nos *hémisphères

Nos-main’s : qui n’ont absolument rien d’un homme
Billes : belles
Hémisphères: tous les magnifiques rondeurs de la femme


Une réponse à “Le club de la cambrure”

  1. galatea dit :

    Qu’elle te soit fatale ou fragile parfois…
    Ses parfums enivrent le flou de ta page
    D’une esquisse fendue sous tes doigts…
    Elle te brûle les lèvres et te propage…

    Des lois et des dentelles, des autrefois :
    Réveils paresseux à l’aube de tes choix,
    Mais tu es là et la regardes souvent partir…
    Evoquant de sa voix les sens du pire…

    Tu sais la nature est une femme …
    Un rendez-vous amoureux, un regard
    Une ombre couchante sur ta flamme
    Ravivant le plus beau d’un hasard…

    Qu’elle soit assassine cette aube épine
    Dans le fond d’une pensée sauvage …
    Entre la chaleur de tes mains : tu la devines
    Candide et stoïque inspirant tes rivages…

    Lil »…

    Ce texte est la propriété de Lilania Tous droits réservés ©
    Visitez La Passion des Poèmes – http://www.lapassiondespoemes.com

Laisser un commentaire

 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons