Accueil Amore Ancrage de mots & Mare nostrum

Ancrage de mots & Mare nostrum

1
0
51

Ancrage de mots  & Mare nostrum dans Amore 60092_383208898414252_2124617081_n-240x300

Ailleurs les nuits sont noirs d’envies
D’intenses désirs et de la peur d’etre trahis
Et les hivers s’approchent vite
Quand les coeurs se beurrent d’hostilité

Les abandons souvent craignés
Lisent la toile des confiances
Et les matins se font alors brun
Quand l’attraction semble fuir

Comme pivots d’un univers
Aux centres multiples
Nous déroulons nos batistes des mots
Pour envoûter nos personnages
Le petit monde des bavardages

Fuyons ces brumes
Allons pourfendre les jaunes dragons
De la défiance les crasses doutes et toutes les rances
Laissons livrer loin des nues
Le petit fil de notre ancrage

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres articles liés
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres écrits dans Amore

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Courbes d’un ailleurs

    Si je pars … par la route du silence vers la courbe d’un ailleur…