Accueil Amore Un doigt découvre les rondes heures

Un doigt découvre les rondes heures

1
0
99

Image de prévisualisation YouTube

 

Un doigt découvre les rondes heures

Un vu , vu , vu
Autour du monde
Et je recolle de grands morceaux de
Ma vie un peu folle
Un point , du com
Et d’un vieil amour
L’effige étrange s’ attache au mur
Mon azerty cache un peu de qwerty
Et lorsque je tape
Souvent je brouille
Passé , présent et des brins de future
Qui se mélangent dans mon plat du jour
Je pars souvent
Glissant sur mes doigts
Fouillant rêveuse
Contrées inconnues
Gagnant mon pain avec des liens
Faciles ,poignants , toujours Italiens
Un peu perdue , toujours rêveuse
Je trouve lacs de sensibilité
Étangs étranges , parfois troublés
Rivières qui coulent pleines d’amour
Montagnes de neige
Froides et insecures
Je trouve au clic volcans en éruption
Déserts arides sans végétations
Mais dont le charme est une damnation
Et puis déserts d’âmes confuses , sans évolution
D’où je m’en sors vraiment très vite
Et sans aucune belle émotion
Enfin je trouve des Jaiquedemain qui valent rien
Dont les béliers sont ridicules
Pauvres instruments de maîtrèsses en chaleur
Et d’un esprit moqueur et savant
Qui fait semblant d’oublier les scrupules

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Se souvenir de bientôt…Hubix Jee (Heak )

    S’appeler au-delà des mots, imaginables À travers les compendium de nos printemps Ma…
  • Diversi- Sans addiction

      Non so neanche come ci si ubriaca io non desidero perdere la testa. Non so so nemme…
  • Nessuno escluso

    E’ ancora troppo bassa la curva del sole e ancora troppo vaste sono  le ombre nel gi…
Charger d'autres articles liés
  • Se souvenir de bientôt…Hubix Jee (Heak )

    S’appeler au-delà des mots, imaginables À travers les compendium de nos printemps Ma…
  • Diversi- Sans addiction

      Non so neanche come ci si ubriaca io non desidero perdere la testa. Non so so nemme…
  • Nessuno escluso

    E’ ancora troppo bassa la curva del sole e ancora troppo vaste sono  le ombre nel gi…
Charger d'autres écrits par galatea
Charger d'autres écrits dans Amore

Laisser un commentaire

Consulter aussi

A fimminista siciliana

  E mannaggia quannu nascemu fimmini ! Avemu vogghia di lamintarini i cosi i fari su …