Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

30 août, 2011

Entropie

Classé dans : Amore,Journal — galatea @ 21:50

 Entropie dans Amore 31481310

Image de prévisualisation YouTube

En me réveillant, toujours trop tôt, j’aimerais avoir le pouvoir de me créer au moins un moment précieux, un instant de perfection, chaque jour.

Souvent mes heures semblent se dérouler comme la musique d’une orchestra sans maestro et dont la symphonie blesse mon goût de vivre, ou ampute le don d’entendre les sons du monde.

Je n’ai pas de fantaisie digne de ce nom.

Je me construis des remèdes pour mon être, qui loin d’avoir les signes de la beauté, du polis , du raffiné qui attire… ont l’élégance d’un sparadrap que le premier mouvement brusque fait détacher et lui donne l’aspect d’un vieille pièce qu’on peut jeter.

Pourtant j’aime.

Je desire ardemment me régaler, profiter élégamment de mon existence, jouir et donner du plaisir en même temps .Je voudrais réaliser , avec une sorte de geste magique, un regard , une phrase une sorte d’entropie où les transformations sont réversibles et il n’y a pas de dissipation.
Un modèle idéal d’entropie où la transformation est très lente, le déséquilibre des variables d’état très faible , malgré les frottements…

Bien sur inutile aller chercher sur Wikipedia, j’ai adapté cette théorie pour présenter mes wishes , desirs…qui en rencontrant l’autre devraient devenir immédiatement énergie créatrice , élan spirituel, ressource de compréhension et …confiance envers la vie…

27 août, 2011

Danse verticale

Classé dans : Amore,Les autres,Tristes — galatea @ 14:46

Danse verticale dans Amore 8018-110 

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

Danse verticale

Inarrêtables
les larmes gorgent
Comme fontaines silencieuses
Ta tristesse est la mienne
Et impuissante
Je me noie
Dans le lac
De nos pleurs
Un instant de faiblesse
Et ma tour orgueilleuse
Croule en mille débris
Empreignés de douleur
Mais je prends la distance
De mon âme pleurnicheuse
Et demain je ferai une danse à la vie
Verticale et impétueuse
Pour reprendre
Dans mes mains
Mon destin de danseuse
Dont le rythme vient coupé
Mais qui jamais se résigne
À quitter de ce monde
Sa scène changeante
Si labile mais engageante
Dont les chorégraphies
Imprenables et merveilleuses
Laissent mes sens étourdis
Et toujours désireux
De ce jeu continuer

Taormina, 27 agosto 2011

15 août, 2011

Loin , encore plus loin…

Classé dans : Amore — galatea @ 16:40

Loin , encore plus loin... dans Amore 24926910

 

 

Loin , encore plus loin…
je m’en vais

Assoiffée
je reprends le chemin de ma source
je remonte vers
mon refuge loin du monde
où ma vieille simplicité peut remplir
dans la joie et la quiétude
de mes journées, mes offrandes
de l’existence qui parfument
de goût de vivre

Je me sens comme inondée
d’émotions, de suggestions
captivantes mais dérangeantes
où nos voix deviennent anonymes
ou une simple répétion
d’un seul chant et d’un seul choeur

Loin , encore plus loin
je m’en vais…
car mon esprit , comme torrent
aux eaux vives
transparentes
trop souvent débordantes
souffre quand se doit jeter
sans plus vraie identité
dans le fleuve anesthésiante
du Jerenonceàraisonner

8 août, 2011

Un doigt découvre les rondes heures

Classé dans : Amore,Les autres,Life,Loufoque — galatea @ 14:47

Image de prévisualisation YouTube

 

Un doigt découvre les rondes heures

Un vu , vu , vu
Autour du monde
Et je recolle de grands morceaux de
Ma vie un peu folle
Un point , du com
Et d’un vieil amour
L’effige étrange s’ attache au mur
Mon azerty cache un peu de qwerty
Et lorsque je tape
Souvent je brouille
Passé , présent et des brins de future
Qui se mélangent dans mon plat du jour
Je pars souvent
Glissant sur mes doigts
Fouillant rêveuse
Contrées inconnues
Gagnant mon pain avec des liens
Faciles ,poignants , toujours Italiens
Un peu perdue , toujours rêveuse
Je trouve lacs de sensibilité
Étangs étranges , parfois troublés
Rivières qui coulent pleines d’amour
Montagnes de neige
Froides et insecures
Je trouve au clic volcans en éruption
Déserts arides sans végétations
Mais dont le charme est une damnation
Et puis déserts d’âmes confuses , sans évolution
D’où je m’en sors vraiment très vite
Et sans aucune belle émotion
Enfin je trouve des Jaiquedemain qui valent rien
Dont les béliers sont ridicules
Pauvres instruments de maîtrèsses en chaleur
Et d’un esprit moqueur et savant
Qui fait semblant d’oublier les scrupules

6 août, 2011

Le vent en poupe…

Classé dans : Amore,Life — galatea @ 15:15

Le vent en poupe... dans Amore medusa10 

 Image de prévisualisation YouTube

Le vent en poupe
Je reste ancrée, bateau incapable
De suivre les courants

Pointus icebergs
Engendrent un Arctique
Où déceptions mélancoliques
Demeurent profondes
Se font conspiques

Comme une chanson
De Leonard Cohen
Ma vie est un mélange de miel
Et poison
Crée des meduses
Translucides et charmeuses
Ombrelles simples
aux piqûres dangereuses

Mais toi ,tu es là
Toujours sur la scène
Tes fils d’amour qui bondent
Surprennent et
Enveloppent comme un réseau de
Admirable protection
Contre les maux qui tuent
Et abondent

 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons