Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

29 juin, 2011

Malamore

Classé dans : Amore — galatea @ 17:36

 Malamore dans Amore snowst10

Poi fummo dentro al soglio de la porta
che ‘l mal amor de l’anime disusa,
perche’ fa parer dritta la via torta 

Dante Alighieri ‘Divina Commedia – Purgatorio’ 

Malamore

Quelque part une fêlure

Fait passer l’incertitude

Et une senteur de bourbier

Se répand suivant le vent

Mes narines chatouillées

Font alerter mes graves pensées

Et une étrange déception

Coule, remplit mon  pauvre coeur

Qui part seul à la dérive

Vagues noires le couvrent et le roulent

Dans la mer du désespoir

Il s’attache à l’ancre mots

Essayant de remonter

Éviter des abysses

Le grand guèpier

Évanouie et sans confort

J’ouvre la porte de mes rêves

Retrouvant les tiroirs de ma

Mémoire et les belles transparences

Parfumées d’amour sincère

Hasselt 29/06/2011

23 juin, 2011

Eton Bridge

Classé dans : Amore,Life — galatea @ 19:08

Eton Bridge dans Amore windso10 

 Image de prévisualisation YouTube

Le bouclier d’or lance ses flammes 

Et la Tamise devient miroir 

D’un ciel de  cendre 

Quand le grand jaune 

Se glisse à l’ouest parmi 

Les arbres et le vol des corbeaux 

L’eau qui tremule 

Coule sous le pont 

Semble  inviter 

Pour faire une pause 

Prendre un pinceau 

Et le tout dessiner 

Des cignes se groupent 

Sur le fleuve calme 

Et les tourists flanent etourdis 

Moi, je reprends ma toile des charmes 

Et j’ y ’ajoute  perles encroustées

D’une douce langueur 

Loin, quelque part , je sais. il y a 

Un coeur qui vibre et qui sculpte 

Ses mots 

Dans l’air qui vibre 

Au coucher du soleil 

J’entends sa voix 

Et son chant d’amour

  23 giugno 2011

22 juin, 2011

Retour à Windsor 1

Classé dans : Life — galatea @ 16:45

Retour à Windsor 1 dans Life dewong10 

Image de prévisualisation YouTube 

A’ l’aube je sors

Gouter le silence

D’un monde endormi

 Sur l’herbe mouillée

Mes pas semblent lourds

Ils  pressent et écrasent

Les gouttes trop pleines

D’une grasse rosée

 La brise encore cool

Et la brume soyeuse

Me font frissonner

Me font rappeler

Mes étés windsoriens

Et ma tasse de thé

Habitude fidèle

Réchauffe mes mains

Et mes rêves d’hier

Je suis revenue avide d’émotions

Transformée

Mais heureuse

Enrichie, épanouie

Je n’ai rien à regretter

Et les ans ici passés

Je peux dire maintenant

Ont bati

Ma douce vie d’aujourd’hui

Windsor 22/6/2011

 

19 juin, 2011

Demain , tu sais , Albion m’attend

Classé dans : Amore,Life — galatea @ 5:47

 Demain , tu sais , Albion m'attend dans Amore 10777410

Image de prévisualisation YouTube 

Demain, tu sais

Je vais quitter ce plat pays
Pour faire retour
Là où les nuages courent  joyeux
Malgré le ciel souvent habillé
De sombre grisaille
Et de pluie argentée

Demain, tu sais
Je vais revoir
L’île que j’aime tant et ses collines
Arrondies et belles
Au vert qui danse
Quand  le souffle du vent
Frôle sensuel leurs douces pentes

Demain sera
Un retour chez moi
Là ,où j’aimais
Chaque jour m’inventer
Une vie nouvelle pour moi et mes chers

Demain,  tu verras
Sur mon visage le sourire éclater
Car je reprends
Le vieux sentier où notre amour
Béni et complet , brillait sincère

12 juin, 2011

Au coucher de mes jours

Classé dans : Life — galatea @ 15:45

Au coucher de mes jours dans Life 16412710 

Image de prévisualisation YouTube

Comme noires fourmies
Décorées d’un plein vide
Et au son de l’entrain
Passent , défilent une fois seulement
Mes moments d’existence
Toutes mes heures accordées

Au coucher de mes jours
Elle tombent
Elles chutent
Dans l’oubli silencieuses
Et en vain je médite de carrer mon cercle
Dessiner ma vie
La rendre oeuvre parfaite

Des nuances présences
Laissent un voile
Un espoir
Une couleur transparence
Qui harmonise mon tableau
Mais il me reste dans les mains
Incomplète et imparfaite
Une envie de saisir de la vie la beauté
Et l’ivresse de le dire

11 juin, 2011

Blobbes-tu? (2)

Classé dans : Journal,Non classé — galatea @ 11:55

Blobbes-tu? (2) dans Journal 30827010 

Image de prévisualisation YouTube 

T’es OK.

Ta sève cynique de base tu l’assumes.

Parfois tu fais des incursions dans le monde des sentiments : tu repars , dégoûté, immédiatement .
Tes marches en arrière sont proverbiales, au fait je t’ai vu courir plus fréquemment en arrière qu’en avant , c’est vrai.

Ta position préférée ?
Celle du penseur engagé .
Tu pondères grave.
Lances tes balles  de canons condensé de rien dans l’air , il deviennent ballons coloriés de magicien de fête d’anniversaire pour enfant …sans infamie et sans louange…

Tu aimes croire que tu souffres pour l’humanité, pour les masses, pour l’ être vivant idéal… tu es ému quand tu regardes et commentes les grands évènements , les tragédies universelles…

Tu es vite nausée par la proximité  excessive de l’individu , un  lui ou une elle avec lequel tu as du parler , discuter hier.

La vie de la rue , de petites choses , le quotidien gluant qui te ressembles un peu trop fait monter dangereusement ton mal-être…

Blob

Les racines des mots vils et poissonneux sont profondes et invisibles.
Elles germent des amibes géantes qui accroissent leurs volumes en lisant, ou juste à peine effleurant leur intime destination.
Si j’en coupe des tranches, ou j’efface leur brutal synonyme, ce blob noir et infestant prend encore plus vigueur, accroissant son volume, devenant écho au mur, assourdissant jeu de mot.
Cette masse visqueuse, nauséabonde, se répand reluisant de rancœur, recouvrant mon esprit, distillant ses venins comme brume en suspension dans ce monde où les lettres sont un kaléidoscope sombre, juste un reflet de mort.
Ce monstre sans trop d’utiles rimes, gonfle, recouvre mon esprit, empoisonne et rabâche mes pensées.
J’ouvre grand ma fenêtre, j’ai besoin d’air pur, de lumière pour mes yeux.

7 juin, 2011

Aspettando l’estate ….di allora

Classé dans : In italiano,Les autres,Life — galatea @ 12:41

Aspettando l'estate ....di allora dans In italiano 05wist10 

 Image de prévisualisation YouTube

Braccia  bianche esili e nude

Gli zoccoletti ai piedi

E le sere stellate

Piene di libertà

Ogni estate che tornava

Era un’attesa esaudita e sembrava infinita

Immutabile e bella

Con i giochi tra amici

E le ingenue complicità

Tra il profumo di glicine e il rumore dell’acqua

Nel canale in discesa

Che scorreva fragorosa tutto l’anno senza posa

Noi bambini felici

 Spensierati  fringuelli , eravamo come  fratelli

Eravamo sognatori  e senza troppi grilli

Figli di un villaggio nascosto

Tra ulivi e aranceti

Ai piedi delle alte colline

Lungo il fiume d’argento

Isolato e lontano dal mondo

Con l’odore  di fieno

E di gelsomino bianco

Che odoravan le nostre serate

Animate solamente da gioiose risate

Poi

 All’improvviso

Tutto precipito’

Una corsa accelerata

Ha accorciato le estati

Rotto le notre vite

Disperso le nostre voci

E i nostri occhi

Più   tristi e più annebbiati

 Vedono già  approssimarsi la  prossima fermata

E la lunga estate che oramai è quasi tramontata

Quand la nuit a plein de points-étoiles

Classé dans : Amore,In italiano — galatea @ 7:37

 Quand la nuit a plein de points-étoiles dans Amore doorwa10

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube 

 

Quand la nuit a plein de points-étoiles
Et que le vent revient te caresser
Fais-moi une place entre tes mots
Laisse-moi une place entre tes pensées
Laisse-moi entrer dans tes inspirations
Fais vibrer mon âme à travers tes poèmes
Jette ton bouclier de mélancolie

Quand la nuit a plein de points-étoiles
Et le vent revient nous caresser
Et que vagues océaniques viennent nous lécher
Modifiant nos vies laissant le bonheur
Donne à ton espoir une chance encore

Quand la nuit écume ses parfums d’amour
Sur les rives humides de nos tendres coeurs
L’eau riche de sensibilité
Laisse nous nager loin du passager
Des nos âmes l’intime écho fait résonner
Nous transporte unis
Jusqu’au bord de l’immensité

****

Quando la notte è piena di punti stelle

e il vento viene per accarezzarti

fammi un posto tra le tue parole

lascia un posto tra i tuoi pensieri

lasciami entrare tra le tue inspirazioni

fa vibrar la mia anima tra i tuoi poemi

getta il tuo scudo di malinconia

Quando la notte è piena di punti stelle

e il vento viene per accarezzarci

onde oceaniche vengono a sfiorarci

modificando ancore le nostre vite

lasciandoci  schiuma e profumi

dà alla tua speranza une chance ancora

sulle pelle riva dei nostri cuori

l’acqua ricca di sensibilità

ci lascia nuotare lontano dal mondo passeggero

l’eco intimo delle nostre anime

ci trasporta uniti

fino  ai bordi dell’immensità

4 juin, 2011

28 ° & brise

Classé dans : Amore — galatea @ 21:57

28 ° & brise dans Amore hassel10 

Image de prévisualisation YouTube 

Une opulence cramoisie
Farde mon horizon
Les rues sont des rubans
Qui ornent
grises et somptueuses
le ventre de la ville
 
 

 

 Les scintillantes vitrines
Luxueuses boites élégantes
sont le background d’honneur de belles silhouettes
au statut privilégié

Un grain
parmi la foule
j’avance , petite voile
poussée et réchauffée
par Éole mon ami
joyeuse et ivre de vie

Dans l’air
On peut entendre
Les rieurs chuchotements
Des femmes au coeur jeune
Leurs robes belles et fleuries
Laissent entrevoir
Leurs formes trop arrondies
Blanchies pendant l’hiver

Il parle
Et moi distraite
Tes mots je recompose
Pour faire ma berceuse
Faire ta translation
Là sur la terrasse
Pleine d’adorateurs
Qui chantent la dolce vita
D’un jour plein d’allure

 

Image de prévisualisation YouTube

Nos saisons à la longueur differente

Classé dans : Amore — galatea @ 10:11

 Nos saisons à la longueur differente dans Amore p1070719

 Image de prévisualisation YouTube

Nos saisons à la longueur différente 

Bercés et empreignés 

Par des saisons 

A la longueur trop différente 

Portons en nous 

Les traces profondes 

Des longs hivers neigeux 

Et au froid clouant 

Et des étés à la chaleur presque étouffante 

Nos jeunes vies 

De sensibles enfants 

Furent un quotidien entraînement 

A la stupeur et au jouissement 

Du grand spectacle  de la nature 

Dans son éclat encore intact 

Qui  enchante 

Après… 

Les autres nous ont transformés 

T’es devenu le beau  caustique 

Un sentimental  au coeur battant 

Mais camouflée le plus souvent 

Moi 

J’ai maintenu mon coté un peu brut 

Et peu de musique au rythme soutenu 

M’est suffisante 

Pour me faire enivrer 

Danser libre  comme une orante 

 

 17/02/2011

 

12
 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons