Accueil Amore Le vieil ordre

Le vieil ordre

2
0
94

 

 

 

Le vieil ordre dans Amore 18968210

 

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

Deux colombes au pied du chêne
Qui s’effleurent en béquetant
Leur dos semble irisé

Quand oblique la lumière
Tel un  spot, vient traverser
Les sombres branches

Recouvertes de vert jeune

Printanier

Je reprends peu à peu
De ma vie la mélodie
Vivre est mon habitude
Belle et pleine de gratitude
Sans angoisses ou vaines tensions

L’air du soir
Est encore frais
Et chatouille mes narines
En soufflant dans mes poumons
Une nouvelle adrénaline


Comme un film au ralenti
Mes morceaux un à un
Vont reprendre le vieil ordre
Enfin s’éteint, enfin se tait
L’alarme rouge dans mon corps

Tu es là
Tu me combles
J’ai trouvé encore un fois
Mon refuge dans tes bras

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Se souvenir de bientôt…Hubix Jee (Heak )

    S’appeler au-delà des mots, imaginables À travers les compendium de nos printemps Ma…
  • Diversi- Sans addiction

      Non so neanche come ci si ubriaca io non desidero perdere la testa. Non so so nemme…
  • Nessuno escluso

    E’ ancora troppo bassa la curva del sole e ancora troppo vaste sono  le ombre nel gi…
Charger d'autres articles liés
  • Se souvenir de bientôt…Hubix Jee (Heak )

    S’appeler au-delà des mots, imaginables À travers les compendium de nos printemps Ma…
  • Diversi- Sans addiction

      Non so neanche come ci si ubriaca io non desidero perdere la testa. Non so so nemme…
  • Nessuno escluso

    E’ ancora troppo bassa la curva del sole e ancora troppo vaste sono  le ombre nel gi…
Charger d'autres écrits par galatea
Charger d'autres écrits dans Amore

2 Commentaires

  1. maitresselouve

    2 mai, 2011 à 15:25

    C’est toujours avec plaisir que je lis ces mots douceurs, sous vos retrouvailles.Se séparer pour mieux ressentir le rapprochement…bisous..val

  2. galatea

    2 mai, 2011 à 18:26

    Val , j’aime te retrouver ici. Dommage que pour une situation vraiment indefinible tu te retrouves loin et privée du plaisir de partager tes poèmes , te commentaires. Je t’embrasse.
    lilia

Laisser un commentaire

Consulter aussi

1,2,3,4, 5 En cinq actes

En cinq actes Je t’écoute Et vole tes mots en déroutes Pour les déployer en vapeurs de sou…