Accueil Les autres 17 Janvier…et si du Cabrel me faisait démarrer ?

17 Janvier…et si du Cabrel me faisait démarrer ?

1
0
106

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Tu sais chère Val…
J’ai un 17 vraiment spécial…

Moins de six heures
Je suis impatiente
De démarrer cette journée
que je veux croquer

C’était un 17 c’était Janvier
Sara fétait son anniversaire
Moi je trouvais un amour d’hiver
Elle n’est plus
Elle fut la première
Et ses envies la firent tuer

J’ai ses images encore brûlantes
Je sense encore son YSLaurent
Sa quête d’amour
Souvent décentrée
La fit mourir un jour d’’été

 Je plan mon jour pour oublier

Sara n’est plus
elle est un hier
Je mets du fort, ancien ,Springsteen
Des pas de danse pour repousser
Le noeud qui pousse dans ma poitrine
De la dentelle juste pour me plaire
Faire anéantir ma tristesse amère

 Quelques messages et puis du mail à lire

Ainsi je recommence ma journée de délire

Si seulement ce lieu funéraire
Pouvait montrer un soleil moins rare…
Je passe faire quelques câlines
À ma princesse chère
qui dort encore
Je mets en ordre la cafetière
 Un coup de fil pour le Sud en attente
Toujours là doux amoureux rassurante
Je laisse puis des mots caresses pour ma
Belle lumière à la Tour de la tourbière

J’écris, je donne mes attentions
À tout un monde au verbe aimable
Et aux sentiments profonds
J’ajoute alors du bon Cabrel
Je crois qu’il aiune âme belle
Et sa tranquille sensibilité
Ouvre mon coeur pour la journée

Je pars ainsi energisée pour aller travailler
Pour dispenser et partager
Mes mots essences avec des étrangers
La route devant est encore grise
Mais n’importe plus je suis en reprise

J’ai maintes raisons pour oublier
Pour remonter sans peines au coeur
Encore une fois le vieux escalier

 

galatea belga

A mon amie Sara et à Val qui avec son post a inspiré ce poème. Merci.

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres articles liés
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Poi verrà il buio

      Quando vedrete le mie persiane chiuse e nel giardino saranno spente tutte le luci davant…
  • Sta zitta !

      e cerco ancora …parole amiche per distrarmi: inutile stizzirsi. A volte croll…
  • Deux cieux -Hubix Jeee

              L’homme, en transit, se remémore Le dernier vol de l’albat…
Charger d'autres écrits dans Les autres

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sette gatti per una vita

Sette  gatti entrano, unici compagni morbide  presenze   tra le stanze vuote. Io non so se…