Accueil Loufoque Ce fut ainsi que je devins terrible meurtrière

Ce fut ainsi que je devins terrible meurtrière

1
0
77

 

 

                         

 Image de prévisualisation YouTube

Il y a longtemps , c’etait l’ été
Quand les cigales faisaient fre fre
Que j’ai egorgés mes troubles affreux

Ce fut très simple
Et sans témoins
Je pris des rêves et un peu de folie
Et je tuait mes morosités

J’ai mon armoire
Rempli d’ennuettes*
Mes stupides ennuis
Transformés en squelettes

Parfois je sens
Leur mauvais odeur
Alors je flingue comme une killer
Vraiment seriale
Mes gros soucis
Mes pensées ferales

Un Cher-log-homme
Semble flairer parmi
Mes tombes , mon passé meurtrier
Mais j’ai mon mauve
Qui le fait arrêter

J’ai une vie pleine de remèdes
Je trouve leur vers
Parfois en rime, souvent délaissés
Car je ne sais pas compter mes pieds

 

*Ennuettes -néologisme

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres articles liés
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Ablation 2011

    Il fut un temps cette « Ablation » devait être seulement un billet d…
  • Une langue sans poils

    La toile qui est sans poil ispire le peintre ? Et…le peintre exigeant est-il bon ama…
  • Tel quel, sans rimes

      Deuxième semaine de presque liberté *ACCV. On commence à bouger comme il faut. Je v…
Charger d'autres écrits dans Loufoque

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un refrain essentiel

  Un souffle brise la glace Et mes mots s’envolent Libre pollen d’une âme qui t’aime…