Galatea Belga Broderies

Bienvenue sur mon blog . Un peu de ma vie mais pas nécessairement le plus essentiel…

19 octobre, 2010

Le chant qui me reveillait

Classé dans : Les autres,Printemps — galatea @ 12:23

Le chant qui me reveillait dans Les autresImage de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Ce n’était pas l’Arcade
de ça j’en suis très sûre.
Mais je me souviens bien
des chauds matins de mai
le jaune à peine levant,
entrait par les fenêtres, les portes ,
accompagné du chant
des femmes ménagères.

Leur simple mélodie
interrompait, suave,
mes songes de fillette
qui étaient répétitifs et simples.
Elle me faisait ouvrir
mes yeux grands de rebelle
comme si, petite princesse,
j’avais autour de moi
orchestre et courtisans.

Dans les maisons autour,
modestes et très loin
des toutes les clôtures
qui empêchent l’accès
aux gens d’aujourd’hui,
partout brillaient, en excès,
la propreté et l’ordre,
deux signes de l’amour
que toutes les femmes
vivaient dans leur simple vie,
créant pour la famille
un nid accueillant et beau.

Les femmes du hameau,
en exposant et battant
coussins, tapis et draps,
faisaient comme un pari
pour démontrer parmi
nos quatre, cinq foyers qui
faisaient le jour, le soir, la nuit
contents leurs maris.

La mer, le fleuve
et l’éblouissante lumière,
le vert des oliviers
faisaient le grand fond,
que nous, les jeunes, jamais
ne notaient ou n’appréciaient,
car notre envie était
un jour de là partir,
pour découvrir le monde,
loin d’une vallée
qui avait comme deux bras,
formés des douces collines,
qui nous berçaient en face
d’un trait de mer bleu.

7 aprile 2010

Laisser un commentaire

 

Adorable Rencontre |
juno39 |
Du polar à lier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons