Accueil Le coin des amis:Bertrand Les anoures perdus. Isidore Le Chat

Les anoures perdus. Isidore Le Chat

0
0
134

 

 

Les anoures perdus.                              Isidore Le Chat dans Le coin des amis:Bertrand grenouille0

 

 

Elle a vécu, Kermit, mon aimable grenouille.

Un carton à chapeau renferme sa dépouille.


J’aimais son éloquence et ses amphigouris,
Ses grands yeux globuleux et ses airs ahuris.
Quel malheur ! Quelle perte ! En son bocal, fidèle,
Je la voyais monter à sa petite échelle
Et pointer doucement, doucement, hors de l’eau
Son nez pour m’indiquer qu’il ferait sec et beau.
Et quand, parmi la mousse, elle restait assise,
À ma sombre moitié j’annonçais sans méprise
Que nous aurions un temps humide et pluvieux…
Hier, dans le jardin, avec un soin pieux,
J’ai creusé le sol dur et l’ai portée en terre
Pour son salut j’ai dit une ardente prière : 

« Toi qui jamais ne te trompasMétéorologue infaillible,
Sois assuré que ton trépas
M’est assurément fort pénible !
Ô fabuleux musicien
- Je veux sur ma foi te promettre -
Qu’onc je n’adopterai d’autre batracien
Ni ne ferai l’achat d’un banal baromètre !
Chère grenouille, quand tu gonflais ton gosier
Tu semblais un robin dessiné par Daumier
Dont le triple menton sur l’hermine pendouille
Repose en paix, Kermit, mon aimable grenouille ! »

 Ayant dit, je frappai de mes deux poings mon sein,
Maudissant les arrêts du sévère destin,
J’arrachai mes cheveux par touffes innombrables
Et, comme mon dragon me réclamait à table,
De l’anoure à regret je quittai le cercueil,
Mon cœur pur et candide affligé par le deuil…
Par ma vive douleur s’estimant offensée
La mégère avait fait cuire une fricassée… 
 

Ami lecteur ici tu devines la fin
Car je ne doute pas que ton esprit soit fin ! 

Bertrand


  Merci Isidore…pour cette permission…j’en suis ravie!! 
bisouslilia

 

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres articles liés
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Drame dans une boîte à outils (sonnet marteau)

      Un vieux marteau souffrant d’impuissance chronique, Broyait, sombre et chagrin, dans sa …
  • Salomé

      Tes mains aux doigts bagués d’étincelants rubis Dans l’air ont dessiné quelque obscur hi…
Charger d'autres écrits dans Le coin des amis:Bertrand

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Grazie , Camilleri ! E-vasi & Che anno è ?

Le parole sono potenti , creano il paradiso , la gioia dentro di noi ,  ci spezzano la vit…