Accueil Journal Oui , ça va…

Oui , ça va…

0
0
47

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Oui,…ça va

j’entre pour la dixième fois dans la cuisine ce matin
sans un ordre précis
je bois le premier café
je lave un peu de vaisselle pour me concentrer
je goûte mon doux péché: deux éclairs au chocolat ,

évités hier dans un instant de sagesse
le yogourt, mais maigre
j’ arrose mes six plantes, fleuries et verdoyantes ,

elles  vont vite souffrir une autre longue séparation
et je mange quatre olives noires
et du brie
au téléphone
j’ai besoin de couleur,
une, deux tomates de Pachino dans la confection de classe
et un quart de papaye
et  du thé vert ,

pour méditer
je regarde la ville à travers les grandes fenêtres

et je note la seule chose que j’aime voir,

la pointe d’un clocher -faux anglais -

et , un peu distant , les frondes d’un arbre majestueux…
Après deux ans

je n’ai pas encore fait un reportage de ma nouvelle ville….

elle est un amant intéressant

au quel je ne me sais pas affectionner
au téléphone
encore un thé
une cigarette…..

essayons ….

sur le petit balcon…
ça c’est vraiment le fond…
je ne sais pas quoi chercher ,

focaliser

j’attends le bulletin de guerre du jour…

 

16 maggio2010 

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres articles liés
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Scrivo troppo

      E ci struggiamo, ci tormentiamo… mi capita allora  di sospirare se all’…
Charger d'autres écrits dans Journal

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La femme et l’homme de la poèsie (en construction )