Accueil Journal Journal d’une mènagère rêveuse

Journal d’une mènagère rêveuse

1
0
67

J’aime ma vie ici à …
J’ouvre la porte, j’y trouve des amis .
Je rencontre aussi des parfaits étrangers , jamais connus et trop loin de ma vision de la vie,quoique je crois être ouverte à la différence.

Je veux remercier tout le staff du site à ce propos, pour cette opportunité de rencontrer une variété de personnalités et pour mes corrections .Ils travaillent tant et je comprends leur frustration suite à nos fréquentes insatisfactions…

Ici , sans préjudices on se rapproches à l’intime des centaines d’esprits et chacun de nous reçoit des impression différentes.J’ai appris beaucoup ici:du français et, surtout,  une capacité de lire dans les souffrances des autres. Je considère cette possibilité comme un grand trésor pour ma vie d’aujourd’hui et future…

Ici on se présente, on essaye de gagner une place sur la scène, chacun selon ses moyens,ses besoins, ses stratégies et ses habiletés de promotion…
Et ici il y a de l’art , de la poèsie, de la sincérité, de l’émotion qui enrichit.
Mais il y a aussi les faméliques d’attention.Ceux qui se nettoient le nez et mangent le produit de leur récolte… et encore les obsédés de l’image.

Ici au centre de l’esprit , de la sensibilité et de la magnifique possibilité d’être soi-mème , sans voiles , sans artifices…

Désolée, mais j’ai chaque jour de plus la sensation de me trouver devant des poètes qui se sont trompés d’endroit.
C’est triste.
J’ai arreté, par exemple, de dire à mes amis, même le plus proches de venir me lire.
Ils m’ont dit comme feed-back :ah ,tu écris là, sur le site , club …privé ..plutôt osé.

Et il n’ont pas lu grand chose, leur curiosité a été amorcée par les images de salon de massage…

lilia, ménagère rêveuse

 

9 settembre 2010

  • La grande muraglia

    Sei…sei, si, ancora sei la grande muraglia che protegge e confina e quella  forza che isti…
  • Evenos-temps rélatif

          Temps rélatif Mon coeur bat Trop de secondes Sur cette ligne chaque j…
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres articles liés
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Ode à Léo (Éléonore)…Hubix Jeee

            Date de l’envoi : 2021-04-04 10:38:15 L’univers se…
Charger d'autres écrits par galatea
  • Verso l’ignoto

      Navigare a vista è ora un’abitudine ma quando arriva il vento che forte ti so…
  • Accomodamenti

          L’insopportabile vuoto imposto ora è coperto con braccia rigide…
  • Scrivo troppo

      E ci struggiamo, ci tormentiamo… mi capita allora  di sospirare se all’…
Charger d'autres écrits dans Journal

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ménagère de nuit